| About Us  |  Visit Our Website  |  Contact Us  | Our Services to Lead Transformation | 

Bruxelles, le lundi 17 avril, 2017

À l’attention de :

 

Monsieur Didier Reynders, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de Beliris et des Institutions culturelles fédérales 
Rue des Petits Carmes 15
1000 Bruxelles
Numéro de téléphone: 02 501 82 11
Fax: 02 511 63 85
Email: contact.reynders@diplobel.fed.be

Objet :

Prière de confirmer l'octroi de visa pour Inerhmi Mahjoub entre 1991 et 1993

aanhef Didier Reynders.jpg

Je fais référence à ma lettre du 24 Novembre 2015, dans laquelle j'ai mentionné que le financement du terrorisme international par la vente de faux visas et passeport, ainsi qu'une erreur de Justice dont j'ai fait l'objet en fin 1990.  Vous trouverez toute l’histoire dans ma lettre aux Souverains belges de 20 novembre 2017.

Cela m’a pris 27 ans pour rechercher les vrais coupable qui ont souhaité se cacher derrière mon profil. Le dossier qui pourrait nous conduire vers les vrais coupables est celui du visa pour Monsieur Mahjoub Inerhmi, dont l'adresse actuelle est Johan de Wittlaan 265/2h, 6828 XM, Arnhem, Hollande. Monsieur Inerhmi Mahjoub est arrivé en Belgique en provenance de Kénitra au Maroc entre Décembre 1991et Janvier 1993.  


Ministre Reynders, puis-je vous demander de me confirmer par lettre et par e-mail si Monsieur Mahjoub Inerhmi a bien reçu une visa de la par le Royaume de Belgique ?

J'ai l'intention d'utiliser votre confirmation par lettre de manière suivante :

Votre lettre me permettra d'aller en cassation du jugement par la Justice d'Anvers à mon encontre pour ma participation supposée dans l'immigration illégale.  J'ai l'honneur de joindre
 une copie du jugement qui contient les reproches.  

Le pays d'origine des falsifications et la question « Qui sont les fraudeurs ? » n'ont jamais été élucidés dans le dossier correctionnel relatif à ce jugement.  J'ai donc été jugée pour une affaire dont l'enquête n'est pas terminée.  

En démontrant ceci, j'aimerai engager une procédure en cassation et demander un nouvel examen de ce dossier, sur base de l'obtention de la visa pour Monsieur Inerhmi, en cas d'un avis négatif de votre part.

Ensuite j'entame un procès contre l’État belge non seulement pour ceci, mais aussi pour avoir justifié mon arrestation sur base de lettres qui concernent le frère de quelqu'un d'autre qui n'a pas été poursuivi ainsi que Monsieur Inerhmi, qui avait été relâché au lieu d'être renvoyé au Maroc.  Voyez-vous les injustices ?


Si le Royaume de Belgique n'avait jamais octroyé une visa pour Monsieur Inerhmi, et le jeune homme avait été arrêté et mis en garde à vu lors de son arrivé à Zaventem, c'était probablement parce qu'il était en possession d'une visa falsifiée.  

Le jeune homme était relâché après un payement d'une amende par mon père qui était allé le chercher.  Mon père s'est senti escroqué car il a fait confiance à l’État belge.  Il avait bien rempli les formulaires pour une demande de visa de trois mois pour touristes.  Cette demande a été envoyé à Monsieur Inerhmi au Maroc.

Il est possible que la demande a bien été reçue par les services consulaires belges au Maroc et qu'elle avait été rejeté.  La demande et le rejet devraient normalement se trouver dans vos archives.  
 

Je joindrai également votre confirmation à une autre que je prépare actuellement pour le Ministre de Justice, Monsieur Koen Geens, afin de faire examiner les personnes derrière le faux procès de justice dont j'ai fait l'objet en fin 1990 et les personnes derrière l'arrangement de visa pour Monsieur Inerhmi.  Il pourrait s'agir des mêmes personnes.

Ils sont peut-être aussi les mêmes qui dominent le commerce des faux passeports et visas pour le terrorisme international et pour le blanchiment de fonds, par la vente de faux passeports et visas aux terroristes. Il pourrait s'agir d'un marché en parallèle avec les services officielles de la chancellerie belge.  

Malheureusement ce sont des gens comme moi qui en paient les frais par la manque d'avocats compétents et par manque d'investigations judiciaires.  Mon avocat en fin 1990 était Maître André van Lidth de Jeude.  Je demanderai au Ministre Geens de vérifier s'il s'agit d'un vrai ou un faux avocat, car je ne trouve nulle part son numéro d'enregistrement de commerce pour les professions libérales.  Je dispose de son numéro de compte bancaire qui pourra nous en dire plus sur les activités de cet avocat.    

Ma famille a souhaité le départ au Maroc du jeune homme avant l'expiration de la visa.  Monsieur Inerhmi a choisi d’émigrer en Hollande, probablement parce qu'il n'a avait aucun futur en Belgique après une arrestation, dès son arrivée.  

Je transmettrai votre réponse Souverains Néerlandais et à la police néerlandaise afin d'examiner l'immigration illégale en Hollande de Monsieur Inerhmi, sa régularisation et l'obtention de la nationalité néerlandaise.  

J’aimerai aussi savoir qui sont les personnes qui l'ont influencé pour choisir la Hollande et pour faire tous ces démarches.   Mes soupçons pèsent sur madame Ina Valstar qui est cité dans un procès-verbal de la Police Fédérale Belge pour un vol avec agression.

Je vous envois ci-joint un courrier que j'ai adressé cette semaine à Ses Majestés le Roi Philippe et la Reine Mathilde de Belgique concernant un procès-verbal de la Police Fédérale Belge pour un vol avec agression.  Dans ce procès-verbal, il y a des personnes citées avec un rôle social très important, comme Son Excellence Monsieur André Azoulay, le conseiller du Roi du Maroc et le gouverneur d'Essaouira.   Selon le procès-verbal, il serait un membre de la même famille de mon ’avocat de défense en 1990, Maître André van Lidth de Jeude.


Veuillez, s’il vous plaît produire cette lettre avec la confirmation.  J'attends votre réponse avec impatience et d'avance je vous remercie de intervention.



Je vous prie de croire, cher Ministre Reynders, en ma considération distinguée.



Naima Mouali

President of United Chambers and Innovation Consultant

Founder of Anaccell Corporation

Former Projects Controller at Deloitte & Touche

e-mail : nmouali@firemail.de

Phone:+ 32 465 40 15 98

WhatsApp + 32 465 40 15 98

Fax : + 44 (0) 871 314 0556

Twitter: @unitedchambers

http://allahghaleb.wixsite.com/united-chambers

Help make our world safer for the children.  Spread your wealth through enterprise. Lead the transformation.  Support Allah Ghaleb book :

IBAN BE08 0003 5445 8713