1910-1945 Occupation japonaise.

Après la Deuxième Guerre mondiale, la Corée est libérée de l’impérialisme japonais mais divisée en deux par la politique de la guerre froide.

1948 Dictature anti-communiste de Rhe Shingman (- 1960).

1950 - 1953 Guerre meurtrière.

1954 Fin de la guerre meurtrière avec la Corée du Nord. La pays est divisé et dévasté.

La Corée du Sud est incorporée au système mondial capitaliste sous hégémonie étatsunienne et politiquement dominée par des dictatures anticommunistes.

Population 80% des habitants sont des paysans.

1960 Le mouvement populaire pour la démocratie amène la Révolution d’Avril.

1961 Le général Park Chung-hee prend le pouvoir par un putsch militaire (- 1979). La dictature mise tout sur l'exportation et met en place des grands conglomérats industriels, les chaebols Le capitalisme profite à quelques familles en collusion étroite avec le pouvoir.

1970 Le 13 novembre, Chun Tae-il, un ouvrier d'un misérable atelier de confection textile du marché de Dongdaemon à Séoul, s'immole par le feu pour protester contre l'interdiction du syndicalisme indépendant.

1972 A l'automne, le général Park Chung-hee décrète la loi martiale et fait adopter une Constitution qui lui donne les pleins pouvoirs. La dictature rentre dans sa phase la plus dure : arrestations, tortures, exécutions.

1979 Assassinat du général dictateur Park Chung-hee au cours d'un dîner par le chef de services secrets.

1980 Printemps de la démocratie.

Dictature anti-communiste de Chun Doohwan (- 1987).

1987 En juin, soulèvement démocratique pour l’élection directe du président. Les étudiants et les citoyens se battent dans les rues durant trois semaines contre la police, remportant la victoire malgré les gaz lacrymogènes et les arrestations en masse.

Vaste mobilisation ouvrière dans l'industrie lourde en développement.

Depuis, la Corée du Sud est formellement considérée comme une démocratie, mais sous un régime conservateur parce que le soulèvement de juin ne réussit pas à renverser complètement la dictature militaire.

1995 Création de la Korean Confederation of Trade Unions (KCTU), confédération coréenne des syndicats. Ses racines historiques remontent vingt-cinq ans plus tôt, au début d'une lutte très dure pour organiser la classe ouvrière en Corée du Sud, sous un régime de dictature militaire.

1997-1998 Crise financière asiatique. Onze des trente principales multinationales du pays disparaissent, dont Daewoo.

Avec la crise financière asiatique, sous les auspices du FMI le changement de régime est rendu possible.

Présidence libérale de Kim Daejung (- 2002).

2003 Présidence libérale de Rho Moo-hyun (- 2007).

2008 Les conservateurs reviennent au pouvoir avec Lee Myeonbak (-2012).

Juste après l’entrée en fonction du président conservateur, des jeunes écolières commencent à manifester contre la décision du gouvernement d’importer de la viande de bœuf des États-Unis sans contrôles sérieux. Les manifestations aux bougies sont différentes de celles d’avant, car les manifestants se mobilisent par les réseaux sociaux, en un forum virtuel avec de très nombreuses discussions et débats.

Le mouvement des bougies mène une lutte quotidienne durant quatre mois. Son apogée est une manifestation réunissant un million de personnes pour l’anniversaire du soulèvement du 10 juin 1987.

Le 15 août a lieu la dernière grande manifestation, mais ensuite, sous la sévère répression, la protestation aux bougies décline.

2011

PIB et croissance 3,6%.

2012 En décembre, élection présidentielle. Lee Myung-bak laisse la place à Park Geun-hye, la fille de l'ancien dictateur Park Chung-hye.

Le gouvernement de Mme Park est une tentative réactionnaire de faire revivre le fantôme de la dictature de son père.

PIB et croissance Treizième économie du monde, quatrième économie asiatique

Dette L'endettement des particuliers est de 81% du PIB.

Commerce extérieur La Chine est le premier partenaire commercial de la Corée du Sud.

6% des exportations vont au Japon et 12% des importations (composants électroniques) en proviennent.

Défense 28 500 soldats américains sur le territoire.

2013 En décembre, élimination du numéro 2. Il est fusillé après avoir avoué ses crimes.

2014 Le 16 avril, 300 lycéens noyés dans leurs cabines de bateau qui coule, obéissant aveuglément à leurs professeurs. Seuls ceux qui ont désobéi sont sauvés.

2016 En septembre, Samsung rappelle ses Smartphones Galaxy Note 7 qui risquent d’exploser. 17 milliards  de dollars sont perdus par l’entreprise.

En novembre, Park Geun-hye, la présidente, est accusé d’être sous l'emprise d'une conseillère occulte, fille d'un gourou qui a extorqué des centaines de millions de dollars aux “chaebols”, les grands conglomérats coréens (Samsung, LG, Hyundai…).

Pendant sept semaines, des millions de Coréens manifestent pour demander son départ, avec une très forte présence des jeunes.

Le 12 novembre, un million de personnes manifestent avec de bougies, le 19 novembre, 1 900 000 ; le 26 novembre, 1 500 000 et le 3 décembre, 2 320 000.

Elle est destituée en décembre.

Chômage 12 % chez les jeunes de moins de 30 ans.

2017 En mars, la présidente Park est destituée suite à une longue mobilisation démocratique contre la corruption. Elle est condamnée à 24 ans de prison.

Election du président Moon Jae-in (centre gauche).

Population 50 millions d’habitants dont 10 millions à Séoul.

230 000 Américains vivent en Corée du Sud.

Santé Société ultra-compétitive qui compte un des taux de suicide les plus élevés du monde – plus de 30 suicides pour 100 000 habitants, contre une moyenne mondiale de 11 pour 100 000.