Plateforme web des
Alternatives

Document de présentation du projet de Plateforme Web des Alternatives

(version grand public, partenaires…)

Depuis début 2016, un collectif regroupant notamment Alternatiba, Assemblée Virtuelle, Communecter, le CAC, Utopia, Pouvoir citoyen en marche, Semeoz, Cap ou pas cap et le CRID s’est constitué pour travailler à la création d’une Plateforme Web des Alternatives, ceci dans le butImumiumiumiumiumiumiimiimimiumiumiumiumiumiumiummimiumiumiumiumimimimiumiumimiumumumiumiumumumumiumiumimoimiimimiumiummmiumimiumumumumiumiumiumimimumiumiimimoimumiumiumummimuoimoimoimiiqp non mais je sais bien mais bon bah ça ça ça ça avec elle a ça s'appelle histoire ça avec toi elle j'ai pas envie de m'en mêler parce que 0mp de renforcer et de valoriser les milliers d‘initiatives écologiques et solidaires qui se développent de manière croissante sur les territoires. En effet, si le nombre et la diversité de ces alternatives font leur force, elles font face à plusieurs difficultés.

D’une part, il existe souvent, pour un même domaine, des initiatives qui visent un même objectif, mais qui n’ont pas connaissance les unes des autres. Il peut en résulter une perte d’énergie et d’efficacité pour des initiatives qui auraient intérêt à travailler conjointement. D’autre part, les citoyen-ne-s qui souhaitent découvrir ces mouvements, voire agir avec eux, peuvent avoir le sentiment d’être « perdus » face à cette galaxie d’initiatives.

 

Pourtant, toutes ces initiatives ne demandent qu’à être reliées pour favoriser une plus grande synergie sur le territoire. Cette plateforme prendrait la forme d’un site internet associé à un outil permettant de connecter les différentes bases de données existantes, avec plusieurs fonctionnalités :

> Toutes les informations disponibles sur la plateforme seraient bien évidemment librement accessibles (open-data).

Cette plateforme pourrait fortement favoriser la diffusion des initiatives, à plusieurs titres.

Tout d’abord, dans la mesure où elle serait une porte d’entrée unique et accessible où seraient concentrées les informations nécessaires aux citoyen-ne-s et organisations pour s’informer sur les initiatives existantes et agir sur le terrain.

Ensuite, en améliorant l’accès à l’information, elle pourrait dynamiser la participation des citoyens. Non seulement les citoyen-ne-s seraient plus incités à s’informer et participer aux initiatives car ils sauraient plus facilement où et avec qui agir, mais les différents mouvements qui partagent des buts communs pourraient se rapprocher et travailler ensemble au lieu de parfois ignorer leur existence respective.

Enfin, cette plate-forme aurait l’avantage de créer un espace médiatique visible qui donnerait plus d’échos aux initiatives citoyennes. En effet, face à des médias de masse où ces initiatives peinent à s’exprimer, il apparaît indispensable d’avoir un portail mutualisé, simple et attrayant qui devienne rapidement une référence, pour avoir un écho médiatique suffisamment large et valoriser les initiatives existantes, pour les aider à changer d’échelle.

Il existe déjà plusieurs plateformes qui recensent les initiatives existantes, mais elles présentent  cependant un certain nombre de limites du point de vue de l’utilisateur qui n’est pas familiarisé avec l’écosystème des alternatives durables :

Traditionnellement, les membres des associations ou les personnes qui gèrent la plateforme doivent réactualiser manuellement la base de données à partir des informations dont ils disposent. C’est le cas, par exemple, lorsqu’il faut supprimer un événement passé, modifier la date d’un événement s’il est reporté, etc.

L’ensemble de ces saisies de données prend beaucoup de temps pour des associations qui, souvent, n’en ont pas les moyens humains ou financiers. Cela explique pourquoi les informations présentes sur de nombreuses plateformes ne sont pas actualisées.

Dans ces conditions, pourquoi créer une n-ième plateforme supplémentaire ? La réponse est simple : parce que notre plateforme serait unique en son genre.

Elle s’appuierait sur une nouvel outil informatique développé par des membres du réseau des Alternatiba et d’Assemblée Virtuelle, le bus sémantique qui permettrait une réactualisation automatique des données pour chaque initiative (agenda, annuaire, situation géographique...) dès la source mise à jour.

Le bus sémantique évite cet écueil : ce programme actualise automatiquement la base de données à partir des sites internet des associations ou initiatives où il prélève les données. Ainsi, si l’événement d’une association est déplacé, qu’elle l’indique sur son site internet, le bus sémantique réactualise automatiquement la date de l’événement sur la plateforme qui recense cette initiative. Il n’est plus nécessaire que quelqu’un le fasse manuellement car la plateforme est alors actualisée en permanence.

Où en est-on ?

Pour l’instant, nous travaillons en parallèle sur différents chantiers :

Quelle est la nature des données attendues

 Les outils utilisés sont capables de traiter n’importe quelle structure. Cependant pour que les informations soient exploitables, il est nécessaire que les données contiennent:

Quelle est la technologie attendue

Les données peuvent êtres fournies dans plusieurs formats techniques

L’Agenda 2017

Pour ce qui est de l’agenda, nous avons prévu plusieurs étapes :

  1. été 2017 : Formalisation de la gouvernance avec les partenaires
  2. Septembre 2017 : la diffusion de la béta dans les réseaux amis avec une dizaine de sources agrégées
  3. Septembre 2017-Octobre 2017 : accompagnement des Collectifs locaux Alternatibas pour saisir leurs données.
  4. Septembre 2017-Octobre 2017 : accompagnement de tous les autres fournisseurs de donnée pour une intégration de leurs données.
  5. Novembre 2017 : sortie officielle                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

Pour aller plus loin : solutions techniques

Glossaire


Présentation des solutions techniques

Deux solutions techniques sont en cours de test

Solution 1

Le groupe de travail paramètre le bus sémantique

Les fournisseurs de données saisissent leurs données dans WPLDP, une base de donnée interne ou fournissent un fichier

Le Bus Sémantique agrège et harmonise les données.

Le groupe de travail modère les données en proposant une synthèse ou en spécifiant qu’une alternative ne doit pas apparaître sur le plateforme.

Les fournisseurs ont accès aux données agrégées de tous les fournisseurs.

Les Alternatives sont visibles sur une cartographie pour l'utilisateur final

iteration technique plateformeV4.png

Solution 2

Les pages suivantes présentent les trois versions de la plateforme avec Communecter comme serveur web.

V1 : import dans une instance Communecter dédiée

Les fournisseurs de données fournissent des fichiers sous différents formats (CSV, google sheet,  framacalc, tableurs excel, etc.) à l’équipe projet. Les champs nécessaires sont:

Le groupe de travail transforme les données et les injecte dans Communecter.

Le groupe de travail applique une modération si nécessaire sur les alternatives.

Les fournisseurs ont accès aux données agrégées de tous les fournisseurs.

Les Alternatives sont visibles sur une cartographie pour tous les utilisateurs finaux.

iteration technique plateforme-georgeV1.png

Légende

IHM de visualisation : Interface Homme - Machine, ici partie visible du logiciel permettant à l’utilisateur de visualiser la cartographie des alternatives : écran permettant la visualisation, page web etc.

Tableau de données : Fichier de données sous différents formats possibles : csv, excel, google sheet, framacalc, ...

OCDB : Open Common Data Base : Base de données conçue par Communecter et disponible pour la communauté (en open-source). Sa structure de base est ouverte (amendable / modifiable) et est conçue pour stocker des communs (ressources communes, par exemple alternatives, lieux, etc…).


V2 : saisie dans le plugin WPLDP

Les fournisseurs de données saisissent leurs données dans WPLDP.

Le groupe de travail extrait les données du WPLDP et les importe dans communecter.

Le groupe de travail applique une modération filtrant si nécessaire certaines alternatives ou en modifiant la formulation.

Les fournisseurs ont accès aux données agrégées de tous les fournisseurs.

Les Alternatives sont visibles sur une cartographie pour l'utilisateur final

iteration technique plateformeV2.png

Légende

IHM de visualisation : Interface Homme - Machine, ici partie visible du logiciel permettant à l’utilisateur de visualiser la cartographie des alternatives : écran permettant la visualisation, page web etc.

OCDB : Open Common Data Base : Base de données conçue par Communecter et disponible pour la communauté (open-source). Sa structure de base est ouverte (amendable / modifiable) et est conçue pour stocker des communs (ressources communes, par exemple alternatives, lieux, etc…).

WPLDP : WordPress Linked Data Platform : application pour Wordpress (logiciel de gestion utilisé pour des sites internet) développée par Assemblée Virtuelle.  Il permet de saisir des données en se basant sur un formulaire généré à partir d’un schéma décrivant la structure des données.

Plugin de saisie : application liée au logiciel Wordpress de gestion de site et permettant d’entrer les caractères de l’alternative selon une suite de champs préformatés.

PAIR : Projet / Acteur / Idée / Ressource : structure de données définie par Assemblée Virtuelle pour stocker des communs (ressources communes, par exemple alternatives, lieux, etc…).

JSON :  format technique de stockage et de transmission des données.

Sourcekey : identifiant permettant de caractériser la source des données utilisée au niveau de la V1

V3 : Automatisation grâce au bus sémantique

Le groupe de travail paramètre le bus sémantique

Les fournisseurs de données saisissent leurs données dans WPLDP.

Le Bus Sémantique extrait  les données du WPLDP et les importe dans communecter.

Le groupe de travail applique une modération si nécessaire sur les alternatives.

Les fournisseurs ont accès aux données agrégées de tous les fournisseurs.

Les Alternatives sont visibles sur une cartographie pour l'utilisateur final

iteration technique plateformeV3.png

Légende

IHM de visualisation : Interface Homme - Machine, ici partie visible du logiciel permettant à l’utilisateur de visualiser la cartographie des alternatives : écran permettant la visualisation, page web etc.

OCDB : Open Common Data Base : Base de données conçue par Communecter et disponible pour la communauté (en open-source). Sa structure de base est ouverte (amendable / modifiable) et est conçue pour stocker des communs (ressources communes, par exemple alternatives, lieux, etc…).

WPLDP : WordPress Linked Data Platform  : application pour Wordpress (logiciel de gestion utilisé pour des sites internet) développée par Assemblée Virtuelle.  Il permet de saisir des données en se basant sur un formulaire généré à partir d’un schéma décrivant la structure des données.

Plugin de saisie : application liée au logiciel Wordpress de gestion de site et permettant d’entrer les caractères de l’alternative selon une suite de champs préformatés.

Bus sémantique, bus de service : Application qui se place entre plusieurs logiciels pour les faire communiquer entre eux. Un Bus de service classique traduit essentiellement les protocoles techniques. Le Bus sémantique est également capable de traduire les structures de données (schéma décrivant la structure des données).  (Voir wikipedia pour plus de détails).