Avant publication, les documents mis en ligne ont été communiqués au candidat concerné, avec 8 jours pour corriger d'éventuelles erreurs ou omissions, et proposer un lien pour présenter leurs explications.

Pas de réponse de Mme Le Pen ni de son équipe de campagne.
 

Historique : "Le RIC, le parti, et le candidat..."

Front National
Marine Le Pen

Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) est une réforme tout à fait singulière. C'est en effet le seul outil démocratique et efficace qui permettrait au peuple de tenter de faire adopter toutes les autres réformes, soutenues par une majorité de citoyens. C'est une aspiration profonde des Français. (Note 1)

Sommaire :

Le RIC un « détail » du programme du Front national

Depuis sa création

En 2012

En 2017

Les preuves sont nombreuses, fortes et vérifiables

1° Le RIC est TOUJOURS absent des professions de foi présidentielle

2° Le RIC communal délaissé

En 1995

En 2014

Le FN n'utilise pas le RIC communal à sa disposition !

3° Même combat pour les Régionales

En 2015

4° L'omerta constante du FN sur le RIC, nous en a privé…

Depuis 40 ans

Note 1 - Quelques chiffres

Note 2 - Sondage Ifop pour Audace 2012 en mars 2012

Note 3 - Le RIP un « super détail » du programme FN


Le RIC un « détail » du programme du Front national

Depuis sa création

Depuis des décennies, JM. Le Pen a inscrit le RIC dans son livre programme, comme un alibi de 5 lignes sur 423 pages ! Mais tous ses actes et ceux de sa fille et de ses proches prouvent que c'est le cadet de ses soucis. Pourtant, il semblerait logique, qu'un “parti d'opposition”  qui n'a que 2 députés en raison d'un mode de scrutin grotesque  mette en N°1 de ses revendications le référendum d'initiative citoyenne, qui est le seul outil démocratique et efficace qui lui permettrait de faire passer certaines de ses propositions de loi majoritaires dans le pays. Et d'abord un mode de scrutin qui lui permettrait d'avoir une juste représentation.

C'est la position de bon sens des sympathisants FN qui sont 15% de plus que la moyenne des Français à être favorables au RIC soit 91% (Note 2). Mais les dirigeants FN n’ont pas les mêmes priorités...

En 2012

Dans le programme de Marine Le Pen “DÉMOCRATIE ET MORALE PUBLIQUE - RESPECTER ET SERVIR LES FRANÇAIS” était spécifié :
“Le référendum d’initiative populaire sera inscrit dans la Constitution et les conditions de son organisation seront allégées afin de permettre un réel exercice de la démocratie directe. (…) Je m’engage également à consulter les Français directement par référendum pour toutes les réformes majeures dont dépend l’avenir de notre pays.”

Si le RIP doit être inscrit dans la Constitution, c’est bien qu’il n’y est pas, mais si les conditions de son organisation doivent être allégées, c’est donc qu’il y serait déjà !
C’est “flou” et quand c’est flou…
Marine Le Pen croit elle ou pas comme
 F.Hollande vidéo que le RIP a été instauré en 2008 par N.Sarkozy ?

Il aura fallu attendre 2014, pour voir le dépôt d’une proposition de loi avec le RIC par  M.Collard, non membre du FN, mais soutien de Marine Le Pen.

Même si “une hirondelle ne fait pas le printemps”, signalons tout-de-même la proposition de loi N° 1794 du 13 février 2014. Il y aurait beaucoup dire sur l’initiative donnée au président dans cet article, mais ce n’est pas le lieu, nous aurons l’occasion d’y revenir...

En 2017

Dans sa campagne “AU NOM DU PEUPLE”, cette fois Marine Le Pen annonce “ne pas concevoir l’exercice du pouvoir autrement que par le recours fréquent au référendum et la mise en place d’un référendum d’Initiative Populaire”. Malheureusement pour elle, les 11 maires FN n’ont pas cette conception de l’exercice du pouvoir… ce qui fait perdre en crédibilité cette promesse-alibi...


Les preuves sont nombreuses, fortes et vérifiables


1° Le RIC est TOUJOURS absent des professions de foi présidentielle

Depuis une quarantaine d'année le RIC n’a jamais été inscrit dans une profession de foi de la famille Le Pen. Il n’était pas dans les “10 commandements” proposés une année !


2° Le RIC communal délaissé

En 1995

Le programme municipal du Front national avait été présenté sous la forme originale d’un chéquier. Il y avait 20 chèques dont celui de la démocratie locale avec le référendum d’initiative populaire à la demande de 5% des inscrits. Ce chèque fut « en bois » dans les 4 villes gagnées par le FN, les maires ayant refusé de s’y conformer. C’est certes de l’histoire ancienne. Mais rien n'a changé aujourd'hui.

En 2014

Dans les 11 villes FN, pas un seul maire n'a accepté de signer l'engagement public proposé par le CLIC, une simple application démocratique de la loi du 13.08.2004 : Organiser systématiquement toute consultation demandée par 20% des inscrits et prendre en compte le résultat mais seulement si le oui l'emporte avec un meilleur pourcentage des inscrits que leur liste. Ce qui est démocratiquement inattaquable.

Même à Mantes-la-ville où le maire élu avec 16,85 % des inscrits il ne veut pas rendre la parole pendant 6 ANS…

Fin avril 2014, le CLIC a demandé à Mme Marine LE PEN quelles recommandations elle comptait faire à ces 11 maires qui portent très gravement atteinte à la crédibilité du FN quand il promet l’instauration du RIC national, s’il arrive au Pouvoir.

Malgré plusieurs relances nous n’avons pas eu de réponse.

Ainsi le FN a fait la preuve par 11 que quand il est au pouvoir il ne ne rend pas la parole aux citoyens.

Le FN n'utilise pas le RIC communal à sa disposition !

A Perpignan où le Maire UMP a signé l'engagement public du CLIC tout comme M.Louis ALIOT vice-président du FN, ce dernier, depuis bientôt trois ans, n'a rien trouvé à reprocher au Maire, ni proposé un projet à inscrire au budget.


3° Même combat pour les Régionales

En 2015

Pas une seule liste FN n'a accepté de s'engager pour une application démocratique de la loi du 13.08.2004 : “RIC régional à la demande de 10% des inscrits” (C'est pourtant beaucoup 10% ! Pour son « grand succès » aux Européennes le FN n'a réalisé que 10,76%)


4° L'omerta constante du FN sur le RIC, nous en a privé…

Depuis 40 ans

Il y a en France des élections nationales presque chaque année : Municipales, cantonales, régionales, législatives, présidentielles, européennes et depuis 40 ans, Jean-Marie puis Marine Le Pen interviennent en direct, sur toutes les TV et radios avec de très nombreux auditeurs intéressés et pas une seule fois, ils ont attiré l'attention des Français sur le fait que pendant 5 ou 6 ans à venir, que les élus tiennent ou pas leurs promesses et même fassent n'importe quoi, ils ne pourront pas intervenir ! Et qu'il en serait tout autrement si l'UMPS avait instauré en France le RIC comme en Suisse .

Imaginons par exemple, qu'au soir des législatives de 1993, JM.LE PEN déclare :

Vous avez donné une majorité écrasante au RPR qui a promis – dans l'année – la réunion d'un Congrès pour instaurer le RIC qui permettra aux Français, comme à nos voisins suisses, de reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde. On en reparle à la prochaine soirée électorale.”

Et qu'au prochain soir électoral. JM.LE PEN rappelle que le Congrès a bien été réuni en juillet 93, mais pas pour instaurer le RIC (4ème de 20 promesses) mais pour créer la Cour de justice de la République, pas inscrite au programme RPR ! ...pour que les ministres socialistes soient jugés par leurs copains parlementaires dans l'affaire du sang contaminé, alors que 6 mois plus tôt, un sondage Sofres/Le monde du 19.11.92, avait indiqué que 80% des Français souhaitaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens !

Si les dirigeants FN étaient pour le RIC et avaient informé les Français, il y a longtemps que l'UMPS aurait été contraint de l'instaurer sous la pression populaire qu'ils auraient provoquée !

Les 91% de sympathisants FN qui sont favorables au RIC feraient donc bien d’opter pour une autre stratégie : En commençant par signer l’appel à manifester du CLIC. Manifestations ayant pour unique objet d’obtenir - au plus vite - son instauration.

L’”UMPS” étant allé jusqu’au retrait de listes municipales (Perpignan) et régionales (PACA) il pourra sans difficulté exclure  les triangulaires  des législatives pour préserver at vitam aeternam sa mainmise oligarchique sur le pays.

Seul le RIC peut nous en sortir...


Note 1 - Quelques chiffres

75% favorables au RIC  selon sondage de VIAVOICE septembre 2016

82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. » ( Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003).

88 % des Français pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p. 112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po)


Note 2 - Sondage Ifop pour Audace 2012 en mars 2012

Sur le référendum d'initiative populaire :         soutien écrasant y compris à gauche (77% chez les sympathisants de gauche, 75% de l'UMP et 91%         du FN).


Note 3 - Le RIP un « super détail » du programme FN

Sur le programme de 423 pages de # 35 lignes soit : # 14.805 il n’y a que 5 lignes consacrées au RIP soit 0,O3%..

En bas de la page 177 !

Après avoir exposé en 3° le souhait de l’extension du champ du référendum on trouve :

« 4° Créer le référendum d’initiative populaire.

Au-delà de cette extension, le peuple français , comme en Suisse ou en Italie doit avoir l’initiative du référendum. En recueillant la signature d’un nombre suffisant d’électeurs, les citoyens doivent pouvoir provoquer l’organisation d’un référendum tant au niveau national que local. »


Législatives 2017 (Retour au tableau)