Site Web de classe

Autoformation[1] pour développer et utiliser un site de classe en MST

par Pierre Couillard et Pierre Lachance, RÉCIT MST

Note : Le présent document est en construction, il reste des fautes… Mais les tutoriels sont OK.

Avant de débuter

Vision TIC

Introduction à l’autoformation

Pourquoi un site de classe?

Gestionnaire de contenu

Défi 1 : Planifier son site.

Défi 2 : Demander un site

Défi 3 : Prise en main de votre nouvel outil

Activité d’introduction : On clique partout

Défi 4 : La loi

Défi 5 : Créer sa page d’accueil.

Défi 6 : Ajouter votre contenu existant (fichier doc, pdf, image, etc)

Défi 7 : Élève en action

Défi 8 : Vidéo (pour inverser sa classe/pédagogie ou juste pour varier)

Défi 9 : La mobilité

Défi 10 : Développer la routine

Défi 11 : Sauvegarde et déménagement

Défi ultime : Faire connaître votre nouvel outil pédagogique/didactique

Vous avez un TNI (ou un projecteur permanent) dans votre classe? Vos élèves aiment utiliser leurs appareils numériques (iPad, ordinateur, tablette) pour leurs devoirs et leçons? Vous êtes chanceux et vos élèves ont accès à des ordinateurs/tablettes en classe? Un site Web de classe peut alors vous être très utile.

Un exemple de site Web, créé pour la présente formation, est disponible à l’adresse suivante, http://sympa-tic.qc.ca/prof/pierrelachance/ , il a pour but de présenter les possibilités de contenu en MST pouvant être inséré dans un site Web.

Avant de débuter

Vision TIC

Introduction à l’autoformation

La présente autoformation vous initiera à la gestion d’un site Web de classe. La formation a été séparée en «blocs» indépendants et relativement courts à traiter. Ces blocs (défis) vous aideront, entre autres,  à explorer les possibilités d’un site Web en classe de mathématique, de science et technologie.

Vous vous sentez bloqué à un certain moment de l’autoformation? Vous avez des questions où les réponses ne se trouvent pas facilement dans la documentation? Il est possible de jaser avec les formateurs en visioconférence (ou par courriel). Pour ce faire, contactez-nous pierres@recitmst.qc.ca pour un rendez-vous.

Pourquoi un site de classe?  

Un enseignant «passe/communique/organise/traite» du contenu, de l’information à ses élèves (livre de cours, cahier d’exercices, photocopies, notes de cours, etc). La venue des TIC en classe ne change pas ces actions, il ajoute cependant des possibilités. Un site Web de classe permet, entre autres, de supporter sa didactique, structurer/centraliser ses objets numériques, maintenir un portfolio des productions de ses élèves, communiquer avec ses élèves et leurs parents (à ce sujet, voir ce document http://recitmst.qc.ca/La-competence-communiquer-en-MST), etc.

L’utilité d’un site Web de classe expliquée en lien avec les 3-O (http://recitmst.qc.ca/TBI-et-la-strategie-des-3-O ) et les actions pédagogiques/didactiques : http://youtu.be/Ydr0AXhrayY 

Tableau synthèse sur les 3-O:  http://recitmst.qc.ca/IMG/html/tableau_synthese_3o-2.html 

Schéma synthèse des actions pédagogiques/didactiques : http://cmap.recitmst.qc.ca/rid=1MHYPND24-275F6SY-3KC/Mobilit%C3%A9_r%C3%A9flexion.cmap

Gestionnaire de contenu

Il existe plusieurs outils qui permettent de se construire/gérer un site Web http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_gestion_de_contenu . En fouillant sur le Web on peut en trouver qui font de très jolis sites et ce simplement. Le problème avec la plupart des outils en ligne est que si le service cesse (ou deviens payant), il est difficile de déménager son site. On peut alors perdre tout le travail réalisé. Ce qui est très frustrant pour un enseignant qui a construit et maintenu son site (sur son temps généralement) depuis plusieurs mois. Pour éviter un tel problème, nous vous suggérons d’utiliser Wordpress https://wordpress.org/ , un logiciel «gestionnaire de contenu» qui peut être installé sur un serveur Web (de votre commission scolaire par exemple).

Pourquoi Wordpress? Wordpress offre de l’hébergement gratuit sur http://wordpress.com , l’exportation (sauvegarde et déménagement) du site sur un autre serveur possible/facile, Wordpress est logiciel libre (gratuit), il existe une très grande communauté autour du logiciel (plusieurs extensions disponibles, correction de - rares - bogues rapide, excellente documentation).

Note : Bien que la présente formation a comme outil Wordpress, les principes de base sont les mêmes pour la plupart des outils de construction de site Web.

Défi 1 : Planifier son site. 

Bien qu’un site (ou un document) peut se construire (et se reconstruire) «en le faisant», il est préférable de planifier son site avant de se lancer dans la phase réalisation. Que contiendra la page d’accueil? Quelles seront les catégories (pas trop nombreuses) du site (classer le contenu)? Quels sont les liens importants qui seront présents dans le menu rapide? Sont quelques questions de départ. Un bon outil pour planifier la structure de son site est un idéateur, en voici quelques-uns qui fonctionnent bien. Mindmeister https://www.mindmeister.com/fr , Mind42 http://mind42.com/ , Cacoo https://cacoo.com , Mindmup https://www.mindmup.com .

Planifier son site : http://youtu.be/cgPcIxeeAv4

L’image ci-dessous est un plan (simple) du site exemple que nous avons réalisé pour la présente formation.

plansite.png

Défi 2 : Demander un site

Vous êtes maintenant prêt pour commencer le travail de construction de votre site, pour ce faire nous vous proposons d’héberger votre site (en Wordpress, donc il pourra être exporté et réinstallé sur le serveur de votre choix par la suite). Si vous désirez que l’on vous héberge, contactez-nous à pierres@recitmst.qc.ca.

Défi 3 : Prise en main de votre nouvel outil

Vous avez maintenant votre site (avec une adresse du type http://sympa-tic.qc.ca/prof/pierrelachance où «pierrelachance» est différent pour vous), vous devez donc :

Activité d’introduction : On clique partout

Comme premier pas dans Wordpress nous vous demandons de vous connectez à l’interface administration et de «cliquer partout». Naviguer dans les menus et sous-menus, trouver l’aide. Essayer d’ajouter des pages/articles/média… Tout pourra être retiré plus tard. L’image ci-dessous vous indique quelques sections importantes.

admin_zone.png

Nous vous invitons à réaliser cette activité (c’est de cette façon que les élèves s’approprient des logiciels) avec votre groupe d’élèves. Lors du retour, le groupe aura trouvé/noté plusieurs fonctions du logiciel. Suite à cette discussion, une tempête d’idées autour des différents projets réalisables avec votre site Web pourrait être faite.

Défi 4 : La loi

Droit d’auteur, REL (Ressources Éducatives Libres), licence «Creative Commons», des concepts à connaître quand on utilise un média (Web) pour publier du contenu. Le questionnaire suivant vous donnera quelques informations (au besoin) à propos de ces concepts. https://docs.google.com/forms/d/1C6NgTaH0A8AHmyqD1D9SIFfDvdIWtNCkrQxCTnmHs8Y/viewform 

Plus d’informations sur le sujet sur le site du RÉCIT : http://recit.qc.ca/dossiers-incontournables/droit-dauteur 

Défi 5 : Créer sa page d’accueil. 

Votre page d’accueil sera la page la plus consultée de votre site. On doit alors y porter une attention particulière. Le but ici est d’aider l’internaute  à se rendre au bon endroit dans le moins de clics possible. Il faut donc l’aider en nommant les menus (pas trop nombreux), catégories, le plus clairement possible. En le dirigeant  l’aide d’un texte de bienvenue (modifiable au besoin). En créant une routine (logique du site) qui ne change pas trop.

L’image ci-dessous présente les différentes zones de la page d’accueil.

accueil.png

Défi 6 : Ajouter votre contenu existant (fichier doc, pdf, image, etc)

Avant la publication de votre contenu sur votre site Web, soyez certains d’avoir consulté ces documents qui font un bon tour d’horizon des implications : http://www.droitsurinternet.ca/  et http://recit.org/web2/A-propos-du-Web-2-0-v11-09 

        

De plus, comprendre les formats de fichiers est une façon de simplifier la vie de ses élèves qui auront à ouvrir vos documents. Avec un site Web, le plus simple est de publier directement dans les articles (ce qui donne un document en HTML, donc peut être consulté par n’importe quel appareil connecté à Internet). Le format PDF est  utilisé pour des documents à imprimer et pour permettre une consultation sans avoir de lien Internet. Les Google Documents et Office 365 (texte, présentation, formulaire, tableur…) sont à choisir si on désire la collaboration des élèves (pour modifier ou commenter les documents). Les .DOC (Word), bien que populaires, ne sont pas pratique dans le cas où l’élève utilise une tablette ou son iPod pour consulter la document. Privilégier les formats Web (comme Microsoft Office 365, Google Drive). Voir quelques exemples de document joint dans cette section du site exemple http://sympa-tic.qc.ca/prof/pierrelachance/category/objets-numeriques/ .

Un peu de technique : Encoder (changer de format de fichier pour l’adapter aux besoins) ses fichiers est assez simple, il existe plusieurs applications d’encodage d’un type de fichier vers un autre. Voir cette recherche : https://www.google.ca/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#safe=off&q=doc+to+pdf+converter+online 

Pour en savoir plus sur les formats de fichiers, voici deux petits documents : http://www.europschool.net/static/formation/pdf/formats.pdf et http://c2i.univ-paris5.fr/IMG/pdf/formats_fichiers.pdf 

Créer quelques articles où vous ajoutez votre contenu. Tester les différents formats que vous possédez (.doc, .pdf, .xls, .ppt, etc.) :

Défi 7 : Élève en action

Faire commenter les élèves sur le site est un moyen différent de les questionner. D’autres élèves pourront même répondre aux questions de leurs pairs. Ce qui vous donnera des informations précieuses sur la compréhension de votre groupe.

                Gérer les commentaires : http://youtu.be/a460imbbpp8

Faire publier du contenu (bonnes adresses, synthèses, rapport de recherche, etc) les élèves sur le site est une façon de rendre plus «vrais» (et de ne pas juste le faire pour être corrigé) leurs travaux. Ils participent ainsi au «bon» contenu présent sur le Web.

Une suggestion si les élèves ne sont pas très participatifs dans les commentaires sur votre site Web : Si vous êtes au secondaire, il est fort possible (probable) que vos élèves aient un compte sur le réseau social Facebook. Si c’est le cas, il peut être payant d’exploiter leur connaissance/utilisation de cet outil pour leur faire «communiquer en MST». Pour ce faire, il vous suffirait de vous créer un groupe Facebook pour votre cours, et d’y inscrire vos élèves. Si vous êtes un utilisateur assidu des outils de Google, Google Plus peut être une solution pour mettre en place une belle interactivité dans votre classe «numérique».

Défi 8 : Vidéo (pour inverser sa classe/pédagogie ou juste pour varier)

La vidéo est un moyen de communication à utiliser lorsqu’on possède un site Web de classe. Pas trop compliquée à produire et à publier (à moins que vous visiez la perfection), une vidéo offre des avantages tant pour l’enseignant que pour l’élève. Voici quelques trucs pour vous aider à profiter de ces avantages.

Note : La classe inversée peut également se réaliser en utilisant d’autres types d’objets que la vidéo. Une simulation Phet https://phet.colorado.edu/fr/ (ou autres http://recitmst.qc.ca/Objets-numeriques-en-MST  ), un questionnaire, une image enrichie (Images actives http://images-actives.crdp-versailles.fr/ ou Thinglink https://www.thinglink.com/ ), sont de très bons objets numériques pour aider l’élève à s’approprier du contenu.

Défi 9 : La mobilité

Si vous possédez un appareil mobile à petit écran (cellulaire, iPod Touch, etc.), vous pourriez essayer de rendre votre site accessible (interface du site optimisée pour ces écrans) aux mobiles. Vos élèves visitant votre site avec leur iPod par exemple vous en remercieront. Le tout se configure facilement avec Wordpress et une extension (vois la vidéo ci-dessous). Voir le site suivant pour notre documentation à propos de la mobilité en classe de MST http://tablettes.recitmst.qc.ca/ .

Configurer le site pour les mobiles : http://youtu.be/s2ivN2m1kQA 

L’image ci-dessous vous présente l’interface du site exemple http://sympa-tic.qc.ca/prof/pierrelachance/ sur un mobile.

mobile.resized.png

Défi 10 : Développer la routine

Votre site Web de classe prendra toute sa force dans la régularité de son utilisation. Les élèves développeront un réflexe de le visiter régulièrement pour vous suivre. À vous d’y déposer le matériel numérique nécessaire pour aider vos élèves.

Que publier? Une vidéo complétant vos explications en classe ou qui introduit les prochaines notions. Un lien vers une nouvelle d’actualité qui touche votre domaine. Des questionnaires/sondages sur votre site. Des blagues. Tant de contenu qui fera en sorte que vos élèves utiliseront votre site régulièrement.

Défi 11 : Sauvegarde et déménagement

Comme nous l’avons mentionné plus haut, Wordpress est intéressant pour plusieurs raisons. Une d’elles est de pouvoir sauvegarder son site au complet (si jamais l’hébergeur ferme ou perd des données) et de le déménager sur un autre hébergeur.

Défi ultime : Faire connaître votre nouvel outil pédagogique/didactique

Vos élèves, leurs parents sont les personnes qui doivent connaître l’adresse de votre site. Si vous désirez élargir votre public, les réseaux sociaux, le RÉCIT, vos collègues, sont des pistes  explorer.

Suggestion : un code QR (faites vos recherches ;-)) menant vers votre site pourrait être affiché à l’entrée de votre classe, sur vos documents papier, etc.


[1]  Autoformation : séquence de lectures/vidéos/défis prévue pour aider à l’appropriation d’une TIC (ou plusieurs) à une personne désirant progresser à son rythme.