GUIDE DE SEGMENTATION - FRANÇAIS

SOMMAIRE

I. Les bases

A. La minuterie de repérage

B. Les différentes techniques de découpage

II. Les règles

A. Synchronisation parfaite

B. Longueur des segments pour les dialogues

C. Extensions et espaces

D. Gérer les multiples interlocuteurs

E. Segmenter du texte

F. Segmenter des chansons

III. Responsabilités du segmenteur

A. Courtoisie

B. Ajouter les crédits

IV. Erreurs techniques courantes

A. Chevauchement de segments

B. Échec de sauvegarde

I. LES BASES


A. LA MINUTERIE DE REPÉRAGE

Pour vous familiariser avec la minuterie de repérage, regardez cette vidéo de Viki :

Créer et éditer des segments

RACCOURCIS CLAVIER

Les raccourcis clavier de la minuterie de repérage sont très utiles et vous aideront à segmenter rapidement et correctement. Les raccourcis clavier le plus fréquemment utilisés par les segmenteurs sont les suivants :

  1. Barre d’espace : Ouvrir et fermer un nouveau segment
  2. Shift + Barre d’espace : Fermer et ouvrir un segment simultanément (utile pour découper sans mettre la vidéo en pause)
  3. S : Sélectionner un segment
  4. Ctrl + ← / → : Avancer ou reculer le début d’un segment de 0,1 seconde  
  5. Ctrl + ↓ / ↑ : Avancer ou reculer la fin d’un segment de 0,1 seconde
  6. F ou P : Lecture ou pause de la vidéo
  7. Suppr : Supprimer un segment sélectionné

Picture

Vous pouvez accéder à la liste complète des raccourcis clavier en cliquant sur le point d’interrogation figurant en bas, à droite de la minuterie de repérage.

MESURER LE TEMPS

Picture

Dans la minuterie de repérage, 5 intervalles = 1 seconde.

|    `    `    `    `    | = 1 seconde

Ainsi, l’intervalle entre deux  `    `  correspond à 0,2 seconde, et un demi-intervalle correspond à 0,1 seconde.

B. LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES DE DÉCOUPAGE

MÉTHODE COURANTE

La méthode de découpage la plus courante consiste à ouvrir un segment (barre d’espace) au début de la voix et à fermer ce segment (barre d’espace) à la fin de la voix, puis à faire un retour en arrière pour vérifier l’exactitude du début du segment. Pour avoir un aperçu de cette méthode, vous pouvez regarder la méthode utilisée par AmyPun pour créer les deux premiers segments dans la vidéo suivante. Le reste de cette vidéo est essentiellement segmenté en utilisant la méthode XXL (expliquée plus loin) :

https://youtu.be/SdXI3XlvO0I

DÉCOUPAGE EN CONTINU

La méthode du "découpage en continu" consiste à appuyer sur la barre d’espace en maintenant la touche shift enfoncée pour fermer et ouvrir un segment en même temps sans mettre la vidéo en pause. Grâce à cette méthode, vous pouvez segmenter une section ou une partie entière, puis revenir en arrière pour éditer les segments. En général, le découpage en continu crée des petites fissures entre les segments qui  doivent être fermées en ajustant les fins de segments.

Le découpage en continu est utile lorsqu’on se réfère à la forme des ondes (uniquement sur les chaînes licenciées) ou lorsque l’on est capable de prévoir les pauses dans le discours. Voici la vidéo de Pablo Escobar, essentiellement segmentée selon la méthode du découpage en continu par luzclarita81 :

https://youtu.be/RAUP6q4U0og

DÉCOUPAGE XXL

Le découpage “XXL” est le meilleur moyen pour éviter les petites fissures provoquées par les autres techniques. L’idée de base est de créer un segment géant (XXL), puis de le découper en petits segments appropriés, en supprimant tout segment vide inutile, chemin faisant. Voici le procédé de cette méthode, pas à pas :

Appuyez sur la barre d’espace pour découper au premier son de voix.

  1. Appuyez sur la flèche droite ou étirez la barre de temps pour étendre le segment jusqu’à la fin de la scène/partie. Ceci créera un segment "XXL". Appuyez sur la barre d’espace à la fin du segment.
  2. Appuyez sur la touche R (ou revenez en arrière manuellement) pour relire le segment XXL.
  3. Coupez le segment XXL en petits segments en utilisant la touche F ou P pour mettre la lecture en pause puis en appuyant sur la barre d’espace pour couper. Vérifiez la synchronisation de chaque segment.
  4. S’il existe des zones qui ne contiennent ni voix, ni texte, découpez ces zones afin de ne laisser que des segments pertinents et nécessaires. N’oubliez pas de supprimer les segments vides.

Regardez le début de cette vidéo pour voir la méthode XXL en action :

https://youtu.be/jemtEhYX9Lo

Avec l’expérience, vous acquerrez un temps de réaction régulier dans le découpage des segments et vous développerez votre propre méthode. Il existe de multiples façons de segmenter et il vous suffit de décider avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise !

II. LES RÈGLES


A. SYNCHRONISATION PARFAITE

Les sous-titres doivent débuter au même moment que le son de la voix ou que l’apparition du texte à l’écran. Afin de faire apparaître un sous-titre à l’écran au moment adéquat, la ligne verte doit dépasser la ligne de début du segment (voir l’image ci-dessous).

Picture

La barre de sous-titre apparaît dès que la ligne verte dépasse le début du segment (ligne jaune)

Comment peut-on savoir si un segment est bien synchronisé ? La ligne verte doit dépasser le début du segment pour que le sous-titre apparaisse. Le segment doit être synchronisé de manière à ce que le son de voix ou le texte en ligne soit entendu ou vu dès que la ligne verte dépasse le début du segment.

Les images ci-dessous illustrent les segments synchronisés, en avance ou en retard. La ligne verte est placée au niveau du tout premier son de voix (par exemple, lorsqu’on entend le tout 1er son d’un mot) :

Le segment est synchronisé :

Le segment est en avance :

Le segment est en retard :

Picture

Picture

Picture

Ce segment est synchronisé car la ligne verte a dépassé la ligne jaune, mais n’en est pas trop éloignée.

Ce segment est en avance car la ligne verte a beaucoup trop dépassé le début du segment (plus de 0,1 s).

 Ce segment est en retard car la ligne verte n’a pas dépassé la ligne jaune mais la chevauche. Le sous-titre n’apparaît pas au moment où débute le son de voix.

CRÉER UN SEGMENT BIEN SYNCHRONISÉ

Comment créer un segment bien synchronisé ? Un moyen facile consiste à suivre les étapes suivantes :

NB : Un segment XXL a été créé pour l’exemple ci-dessous, afin de simplifier les étapes. Cette méthode est également possible en utilisant un mode de découpage différent.

Picture

Étape 1 :

Mettre en pause au tout 1er son de voix que vous entendez.

Picture

Étape 2 :

Appuyer sur la barre d’espace pour couper. À ce niveau, le segment est légèrement en retard car on entend le 1er son de voix avant l’apparition de la barre de sous-titre à l’écran. Aussi, il faut ajuster le segment afin qu’il débute plus tôt.

Picture

Étape 3 :

Sélectionner le segment en cliquant dessus ou en appuyant sur la touche S.

Picture

Étape 4 :

Avancer de 0.1 seconde le début du segment en appuyant sur la flèche gauche tout en maintenant la touche Ctrl enfoncée.

Picture

Voici ce que l’on voit quand le segment n’est pas sélectionné. Il y a un petit espace entre le début du segment et la ligne verte placée au niveau du tout premier son de voix. Le segment est synchronisé afin que le sous-titre apparaisse au moment exact où la personne commence à parler.

VÉRIFIER LA SYNCHRONISATION D’UN SEGMENT

Maintenant que vous savez créer un segment bien synchronisé, voyons comment vérifier la synchronisation d’un segment. Mettez la lecture en pause avant le tout premier son de voix et posez-vous les questions suivantes :

  1. La ligne verte chevauche-t-elle ou est-elle à la gauche de la ligne jaune ? Si oui, le segment est en retard. Les deux images suivantes sont des exemples de segments en retard.

Exemple 1: La ligne verte chevauche la ligne jaune. Le segment est en retard.

Picture

Exemple 2:  La ligne verte est à gauche de la ligne jaune. Le segment est en retard.

Picture

  1. La ligne verte est-elle à droite de la ligne jaune ? Si oui, le segment est soit synchronisé, soit en avance. Pour déterminer si le segment est synchronisé ou en avance, appuyez sur les touches Shift + Flèche gauche une fois, puis posez-vous les questions suivantes :
  1. La ligne verte chevauche-t-elle la ligne jaune, à présent ? Si oui, le segment est synchronisé.

Screen Shot 2015-04-17 at 8.55.29 PM.png  arrow.png 

Screen Shot 2015-04-19 at 9.36.48 PM.png

Le ligne verte est à droite de la ligne jaune.

Après avoir appuyé sur les touches Shift + flèche gauche, la ligne verte chevauche la ligne jaune. Le segment est synchronisé.

  1. La ligne verte est-elle toujours à droite de la ligne jaune ? Si oui, le segment est en avance.

Screen Shot 2015-04-17 at 9.16.05 PM.png  arrow.png

Screen Shot 2015-04-19 at 9.31.44 PM.png

La ligne verte est à droite de la ligne jaune.

Après avoir appuyé sur shift + flèche gauche, la ligne verte est toujours à droite de la ligne jaune. Le segment est en avance.

AUTRES MOYENS POUR CONTRÔLER LES SEGMENTS EN RETARD

Il existe un autre moyen de contrôler les segments en retard. Cette méthode est utile lorsque vous n’êtes pas certain ou que vous apprenez encore à repérer le “premier son de voix”.  Si vous pensez qu’un segment est en retard, sélectionnez le segment précédent en cliquant dessus ou en appuyant sur la touche S. Écoutez ce segment précédent en appuyant sur la touche R. À la fin de ce précédent segment, soit vous entendrez le début de son de voix du prochain interlocuteur, soit vous n’entendrez rien. Si vous n’entendez rien, le segment n’est pas en retard. Par contre, si vous entendez le son de voix du prochain interlocuteur, alors le segment est en retard et doit être ajusté. Après l’ajustement, vous devrez ré-écouter le segment précédent pour vérifier que vous n’entendez plus le son de voix du prochain interlocuteur. Cependant veillez à ce que ce segment que ne soit pas en avance après ajustement, mais parfaitement synchronisé.  

B. LONGUEUR DES SEGMENTS POUR LES DIALOGUES

Il n’existe pas de longueur parfaite pour les segments. En découpant les segments, les segmenteurs doivent tenir compte de la limite de 120 caractères et essayer d’imaginer comment le sous-titre apparaîtra. Par exemple, le sous-titreur inclura-t-il  plusieurs fois <br> pour aller à la ligne entre deux ou plusieurs interlocuteurs ou lignes ? L’image ci-dessous montre un sous-titre qui prend 3 lignes, mais ceci prend trop d’espace sur la vidéo. C’est pourquoi il est préférable de se limiter à deux lignes de sous-titres.

Picture

À titre indicatif, les segments d’une longueur de 3,5 à 6 secondes, y compris l’extension d’une seconde avant des parties “vides”, sont généralement sûrs. Cela permet de s’assurer que les sous-titres n’excéderont pas le nombre de caractères limite. Par ailleurs, les segments ne doivent pas avoir une longueur inférieure à 1 seconde, ou bien les spectateurs pourraient ne pas avoir assez de temps pour lire.

Toutefois, la longueur des segments doit être ajustée selon la situation. Réfléchissez toujours à la vitesse et au rythme :

DISCOURS PLUS LENTS

Pour les discours plus lents, par exemple lorsque les personnes hésitent, posent lentement une question, ou prononcent leurs derniers mots sur leur lit de mort, un segment plus long est souvent préférable. Voici deux exemples de segments plus longs qui peuvent permettre des sous-titres complets vu le débit d’élocution de la personne qui parle :

Picture

Sachant que cette personne parle lentement, avec des pauses fréquentes, un segment plus long est acceptable pour faire tenir la totalité de la réplique.

Picture

Sachant que cette personne parle relativement lentement, la totalité de sa réplique peut tenir dans un long segment.

Lorsqu’une personne parle très lentement avec des pauses, donner à chaque mot son propre segment peut perturber l’ambiance et la compréhension de la traduction. À la place, il est préférable de combiner la phrase entière dans un seul segment, même si celui-ci est supérieur à 6 secondes. Dans l’exemple suivant, une personne fait traîner sa phrase en longueur. Même s’il y a des pauses entre les mots, il est préférable de garder la phrase entière dans un seul segment afin que le spectateur ait plus de facilité pour comprendre la phrase.

  • Interlocuteur: “Aarooonnnn (1 seconde)…(1,5 seconde de silence) ne (1,5 seconde)… (1 seconde de silence) trahis pas (1,5 seconde)…papa (0,5 seconde).”

Par ailleurs, la longueur maximum recommandée de 6 secondes peut, voire doit, ne pas être prise en considération si la personne  répète le même mot ou la même phrase (ex. :  psalmodie, encouragements, chanson répétitive). Nous regroupons les répétitions car :

  • Si l’on fait un segment par répétition, les spectateurs ne verront pas le changement de segments. Par exemple, “Stop ! Stop ! Stop !” n’apparaîtra que comme “Stop !”,
  • L’impact émotionnel sera perdu.

DISCOURS PLUS RAPIDES

Pour des discours plus rapides, qui peuvent intervenir pendant une dispute ou un bulletin d’information, les segments peuvent être plus courts lorsque de longues phrases sont prononcées en peu de temps. Par exemple :

Picture

Ici, les personnages écoutent une émission de radio. Sachant que le journaliste parle vite, le segmenteur a choisi de créer un segment plus court, d’une durée de 4 secondes.

INTERJECTIONS/EXPRESSIONS ET LONGUEUR DE SEGMENT

Expressions sans signification

Les interjections et expressions sans signification qui sont généralement reconnues dans le monde entier ne doivent pas être segmentées. Voici des exemples de ces interjections ou expressions : “um”, “uh”, “eh”, “hm” et “ah”. De manière analogue, les expressions coréennes telles que “aigoo” et “aish”, ainsi que les expressions chinoises telles que “ayoo” ou “ayaa” sont généralement omises des segments/sous-titres car elles sont difficiles à traduire pour exprimer le sentiment d’origine.

Les segments doivent commencer par le premier mot qui sera réellement traduit ;  toutefois, il y a des circonstances particulières dans lesquelles nous devons commencer par des interjections :

  1. Lorsqu’il est nécessaire d’ajouter une longueur de segment pour accorder aux spectateurs suffisamment de temps pour lire le sous-titre.
  2. Lorsque le seul moyen d’éviter de placer deux interlocuteurs dans un même segment est d’ajouter de la longueur. 

Imaginons que trois personnes nommées Adam, Becky and Charles sont en train de parler.

Adam : Je n’aime pas ça du tout ! (2,5 s)

Becky : Aigoo, moi non plus ! (“aigoo” inclus, la longueur est de 1s ; “aigoo” exclus, la longueur est de 0,6 s)

Charles : Eh bien, que pouvons-nous faire ? (3,5 s)

Si nous ne commençons pas le segment par “aigoo”, en suivant les règles d’exclusion de telles interjections et expressions, alors nous devons absolument combiner le discours de Becky avec le segment précédent. En effet, sa longueur de 0,6 s ne lui permet pas de rester seul, puisqu’il n’y a pas assez de temps pour lire le sous-titre.

Dans de telles situations où la réponse de l’interlocuteur est trop courte, nous avons l’option de débuter le segment par “aigoo”. Ceci permet d’ajouter de la longueur supplémentaire au segment de Becky et permet à chaque personne d’avoir son propre segment.

Pour donner à chaque sous-titre plus de temps pour être lu et pour éviter de placer deux interlocuteurs dans un même segment, nous devons diviser les segments ainsi :

A : “Je n’aime pas ça du tout !” (2,5s) / B : “Aigoo, moi non plus !” (1s) / C : “Eh bien, que pouvons-nous faire ?” (3,5s)

Dans l’exemple ci-dessus, le segment de Becky (B) est immédiatement suivi par celui d’un autre interlocuteur. Aussi nous ne pouvons pas ajouter une extension d’1 seconde au dialogue de Becky. Par contre, si le segment était suivi par du silence plutôt que du dialogue, on ajouterait une extension de 1 seconde après le discours de Becky. Grâce à cette extension, le segment de Becky serait suffisamment long pour être lu sans inclure “aigoo” :

Adam : Je n’aime pas ça du tout ! (2.5 s)

Becky : Aigoo, moi non plus ! (en excluant “aigoo”, la longueur est de 0,6 s ; avec une extension, la longueur est de 1,6 s)

Dès lors, nous devons diviser les segments ainsi :

A : “Je n’aime pas ça du tout !” Aigoo (par Becky, laissé dans l’extension)
B : “Moi non plus !” (0,6 s + 1 s d’extension)

Expressions significatives

Toutes les interjections et expressions ne sont pas dépourvues de sens. Lorsque des expressions sont importantes pour le dialogue, elles doivent être incluses. Voici quelques exemples d’expressions qui doivent être segmentées, qu’elles soient isolées ou immédiatement suivies par un discours :

  • Huh?/Eh? (Hein ? Signification : “Quoi ?”)
  • Oh my ! (Oh mon Dieu !) : “Oh” est une partie de phrase et ne doit pas être exclu

Les segmenteurs doivent être attentifs à ne pas exclure des mots importants. Des sons qui ne veulent rien dire dans une langue peuvent avoir un sens dans une autre.

  • Par exemple, en coréen,  “eo” (어) peut vouloir dire  “ouais”. Pour un locuteur anglais, “eo” ressemble à l’interjection “oh”. Aussi, les segmenteurs doivent bien réfléchir pour déterminer si l’expression doit être segmentée.

Souvenez-vous que chaque mot prononcé doit être segmenté, même si ce n’est qu’une partie de mot. Ainsi, les bégaiements sont aussi inclus dans le segment d’une personne qui bégaie.

  • “Ne… Ne… Ne t’approche pas autant”
  • “Qu… Qu’avez-vous dit ?”

Toutefois, si la personne est interrompue par une autre personne, deux segments peuvent être nécessaires. Un par personne. Dans ce cas, lisez la partie concernant la gestion des interlocuteurs multiples.

Si vous n’êtes pas sûr si une expression doit être segmentée ou non, incluez-la dans le segment par mesure de sûreté.

RÈGLES GÉNÉRALES CONCERNANT LA LONGUEUR DES SEGMENTS (RÉSUMÉ)

  • Essayez de toujours diviser vos segments par personne et par phrase en évitant au possible de placer deux personnes dans un segment. S’il est impossible d’inclure une phrase complète dans un segment, essayez de diviser le segment selon les pauses dans le discours.
  • Évitez de créer des segments inférieurs à 1 seconde car ils seraient trop courts pour être lus.
  • Assemblez les segments d’un même locuteur, mais gardez à l’esprit qu’en général la longueur maximum recommandée est de 6 secondes.
  • De manière générale, les segments ne devraient pas dépasser 6 secondes ; cependant, il existe quelques  exceptions. Prenez toujours en considération la quantité, la vitesse, et la nature de ce qui est dit. Par exemple, la longueur recommandée de 6 secondes ne doit pas obligatoirement être prise en considération dans certains cas, tels que lorsque la personne parle très lentement ou répète le même mot ou la même phrase.
  • Il n’est pas nécessaire de segmenter les  interjections/expressions vides de sens (ex : hum, uh, hm). Cependant, si une interjection/expression est suivie d’une phrase, elle peut être combinée dans le même segment (ex :  "Hum... Je comprends, maintenant.") pour donner au segment un temps de lecture supplémentaire ou afin d’éviter de placer deux personnes dans un même segment.

C. EXTENSIONS ET ESPACES

Lorsque vous créez un segment avant une section dépourvue de dialogue ou de texte (appelée “section vide”), ne terminez pas le segment juste à la fin de la voix. Étendez plutôt le segment approximativement 1 à 1,2 seconde après la fin de la voix afin de laisser aux spectateurs assez de temps pour lire le sous-titre.

Picture

La voix s’arrête vers 12:025, donc le segment devrait être étendu jusque 12:035 environ.

Afin de toujours obtenir une extension parfaite de 1 seconde, mettez la vidéo en pause après le dernier mot de votre segment, puis appuyez sur la touche  flèche de droite une fois. Ceci fait une avance rapide d’une seconde exactement, vers l’endroit où vous devriez fermer votre segment.

En cas de dialogue continu, il faut réduire le nombre de sous-titres qui “flashent”. Pour cela, évitez les espaces inférieurs à  0,5 seconde entre les segments. Par exemple, vous pouvez voir un espace inférieur à  0,5 seconde dans l’image ci-dessous, entre 6:30 et 6:31 :

Picture

Même si le segment  a déjà une extension de 1 seconde après la fin de la voix, le segment devrait être étendu de 0,5 seconde de plus afin de fermer l’espace. Fermez l’espace en étendant la fin du segment situé à 6:30 :

Picture

D. GÉRER LES MULTIPLES INTERLOCUTEURS

Il peut être difficile de segmenter lorsqu’il y a deux interlocuteurs ou plus qui parlent simultanément ou presque. Selon les règles générales, il faut toujours essayer d’avoir un segment par personne. Toutefois, séparer les segments n’est parfois pas la meilleure marche à suivre ou est parfois impossible. Par exemple, deux interlocuteurs peuvent se trouver dans le même segment quand :

  1. Leurs discours se superposent et il n’y a aucune possibilité de les séparer.
  2. Le segment pour une des personnes est inférieur à 1 seconde et donc trop court  pour exister seul. Par exemple, il y a des situations où un interlocuteur dit un mot entre deux longs segments :
  1. Personne A: Tu sais que les maths, c’est très difficile ? (5,5 s) 
  2. Personne B: Oui (0,4 s)
  3. Personne A: Alors tu ferais mieux de te préparer pour de nombreuses heures supplémentaires d’entraînement sur les problèmes (5 s)
  1. Dans un cas tel que celui-ci, vous devez ajouter la réplique de la personne B au 1er segment car c’est une réponse à la question.
  2. Les interlocuteurs échangent des salutations ou remerciements (salut/au revoir, oui/non, merci/de rien, etc.).

Qu’en est-il lorsque plus de deux personnes parlent en même temps ? Lorsqu’une scène contient plus de deux voix simultanées, segmentez pour la voix la plus audible. S’il n’y a pas de voix plus audible que les autres et si aucune réplique ne se démarque (ex : des voix mélangées), il n’est pas nécessaire de créer un segment. Si vous vous demandez si vous devez segmenter ou non, créez un segment, juste au cas où il serait nécessaire.

E. SEGMENTER DU TEXTE

Coupez des segments pour les textes importants dans la vidéo (ex : titres, numéros d’épisodes, panneaux et enseignes, sms), même si le texte est en anglais ou est composé de nombres (ex : 123). Tout texte sur lequel l’image se focalise doit être inclus dans un segment.

Les segments pour du texte doivent débuter juste au moment où le texte apparaît à l’écran tout comme les segments pour dialogue débutent juste au moment où l’on entend la voix. Synchronisez les segments de manière à ce que le texte à l’écran et la boîte de sous-titre apparaissent précisément au même moment :

  • Débutez le segment dès que la caméra se focalise sur le texte
  • Débutez le segment dès que le texte commence à apparaître à l’écran, même s’il n’est pas encore totalement lisible
  • Si le texte apparaît caractère par caractère, débutez le segment à l’apparition du 1er caractère

Contrairement aux critères d’extension pour les dialogues, les extensions pour les segments contenant du texte dépendent de la durée d’apparition du texte à l’écran et du nombre de mots dans le texte. Si le segment pour du texte à l’écran est long et s’il y a assez de temps pour le lire sans extension, alors il n’est pas nécessaire d’ajouter une extension. Fermez le segment de manière à ce que le texte à l‘écran et la boîte de sous-titre disparaissent simultanément. Cependant, si le texte est très long et si le temps à l’écran n’est pas suffisant, alors ajoutez une extension.

Il arrive qu’un texte apparaisse en même temps que du dialogue. Dans ce cas, nous incluons dans le segment le texte mis en évidence et le dialogue, lorsque c’est possible. Cependant il existe de nombreuses situations différentes dans lesquelles vous pouvez voir apparaître du texte et du dialogue en même temps. Voici quelques règles générales à respecter :

  • Lorsque le texte et le dialogue commencent en même temps, segmentez dès le début du texte-dialogue
  • Si le texte commence avant le dialogue (plus de 1 seconde avant) créez deux segments séparés pour le texte et pour le dialogue
  • Si le dialogue commence avant le texte, faites synchroniser le début du segment avec la voix

Si vous avez dans un même segment du texte et de la voix, la traduction du texte aura toujours sa propre ligne (séparée par un retour à la ligne <br>). Les sous-titres doivent tenir dans une ligne et le texte dans une autre.

F. SEGMENTER DES CHANSONS

QUAND DOIT-ON SEGMENTER LES CHANSONS ?

Le tableau ci-dessous résume les situations dans lesquelles les chansons doivent généralement être segmentées. Il s’agit des situations les plus courantes que vous rencontrerez. Certains gestionnaires de chaînes peuvent avoir des préférences différentes au sujet de la segmentation des chansons, mais ceci est ce qui est demandé en règle générale :

Situation

Segmenter ?

Commentaires

Les chansons ont le même volume que le dialogue

Oui

Lorsque les chansons ont le même volume que le dialogue, les chansons ont leur utilité et doivent être sous-titrées afin de permettre aux spectateurs de profiter pleinement.

Les chansons sont audibles et durent au moins 30 secondes

Oui

Lorsqu’une chanson avec des paroles audibles dure au moins 30 secondes, les paroles sont souvent une partie importante de la scène et ont été placées pour rehausser l’impact émotionnel.

Les paroles sont sous-titrées à l’écran (hard-subbed)

Oui

Si les paroles d’une chanson sont sous-titrées à l’écran (incrustées dans la vidéo originale) cela signifie que la chanson a une utilité et doit être sous-titrée.

La chanson est jouée doucement en arrière-plan

Non

Les chansons utilisées en arrière-plan (ex : musiques d’ascenseurs ou musiques d’ambiance) n’ont pas besoin d’être sous-titrées.

CHANSONS ET DIALOGUES/TEXTES

Il devient compliqué de segmenter lorsqu’une scène inclut une chanson en même temps qu’un dialogue ou un texte important à l’écran. Dans ces situations, essayez de combiner ensemble le dialogue et la chanson lorsque c’est possible (ex : quand le début de la chanson et du discours/texte coïncident). Toutefois, si c’est impossible, concentrez-vous sur le dialogue/texte. Ensuite, s’il n’y a pas de dialogue/texte, focalisez-vous sur la chanson.

Regardez la vidéo ci-dessous pour avoir un exemple de dialogue et de chanson combinés. En particulier, regardez le segment à 44:15 (1:05 dans la vidéo ci-dessous). La ligne “Soo Wan, you're home,” débute approximativement au même moment que la chanson, donc le segmenteur a découpé le segment intégrant à la fois le discours et la chanson. Le segment continue quelques secondes après la fin du discours pour inclure la tirade entière de la chanson.

https://youtu.be/yartAkF9owk

La vidéo suivante montre le changement de d’attention entre les dialogues et les chansons. Le segmenteur a utilisé cette méthode car tenter d’inclure à la fois le dialogue et la chanson dans le même  segment aurait été trop difficile et le spectateur aurait eu des difficultés à lire les sous-titres. https://youtu.be/oOuW4zoXxiM

LONGUEUR DES SEGMENTS POUR CHANSONS

Pour les chansons, les segments peuvent souvent être plus longs que pour un discours normal (entre 6 et 8 secondes) car les paroles tendent à être allongées. Toutefois, il arrive parfois que la chanson soit rapide (par ex. du rap) et nécessite d’avoir des segments plus courts. Par ailleurs, la longueur des segments peut dépendre de la langue.

Si vous ne comprenez pas la langue que vous segmentez, découper la chanson aux bons endroits peut devenir un grand défi. La meilleure façon d’être à l’aise pour segmenter des chansons dans une langue en particulier est de s’entraîner et trouver des exemples. Si votre projet a une OST avec des chansons récurrentes, il peut être bon de regarder comment quelqu’un d’autre a précédemment segmenté la chanson afin de vous faire une meilleure idée de la façon dont les paroles tiendront quand la chanson sera chantée dans votre partie. S’il n’y a pas d’exemple disponible, essayez les astuces suivantes :

  • Fredonnez la chanson pour trouver son rythme. Ceci vous aidera à vous faire une idée de la longueur des tirades et de quelle partie est le refrain.   
  • Écoutez les pauses et les intonations dans la musique. Ces pauses naturelles vous avertiront qu’une nouvelle phrase musicale est sur le point de débuter. Puis coupez lorsque la chanson commence. Tout comme vous pouvez entendre quand une phrase verbale se termine, vous pouvez entendre quand une phrase musicale prend fin.
  • Si vous avez la chance d’avoir l’OST sous-titrée à l’écran, le sous-titrage peut vous donner un indice du moment où la phrase musicale débute et se termine.

Il est souvent préférable que les chansons soient segmentées de manière à ce que chaque segment contienne une tirade ou une phrase complète. Ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de clore les segments des chansons à chaque pause.

Voici des exemples de chansons segmentées correctement dans diverses langues :

  • Anglais — Remarquez que les segments sont plus longs dans la 1re  vidéo que dans la 2nde en raison de la vitesse des chansons :
  • Espagnol​ — Remarquez que les segments ne sont pas découpés à chaque pause. Le segmenteur attend plutôt la fin de chaque idée :
  • Taiwanais —​ Remarquez que les segments sont plus courts dans le 1er exemple car les tirades sont plus rapides. Comparez avec les segments plus longs dans le 2nd exemple :
  • Coréen —​ Remarquez que cette chanson est plus lente. Aussi les segments sont plus longs :​
  • Japonais — Remarquez que les segments ne sont pas découpés à chaque pause :

III. RESPONSABILITÉS DU SEGMENTEUR


A. COURTOISIE

Suivez les règles de courtoisie suivantes lorsque vous segmentez au sein d’une chaîne :

  1. OBTENIR LA PERMISSION : avant de segmenter au sein d’une chaîne, vous devez obtenir la  permission du gestionnaire de chaîne ou du modérateur. S’il a donné son accord, vous serez ajouté à la chaîne en tant que segmenteur désigné. Par courtoisie, les “power segmenters” (des segmenteurs expérimentés avec une contribution élevée) doivent aussi demander la permission à l’équipe de la chaîne avant de travailler sur des vidéos.

    Note de la part de Viki : vous pouvez segmenter sur des chaînes d’information, musicales et classiques sans devoir être ajoutés par le gestionnaire de chaîne. Vous pouvez segmenter librement sur toutes les chaînes dont le gestionnaire est Viki mais, par courtoisie, contactez le gestionnaire de chaîne s’il est un membre de la communauté Viki.
  2. RÉSERVATION DE  PARTIES :  ne réservez pas de parties. "Réserver" signifie créer simultanément des segments dans deux parties ou plus (dans une ou plusieurs chaînes) avec l’intention d’empêcher les autres segmenteurs d’entrer dans la minuterie de repérage, et ainsi se réserver les parties. Réserver des parties est injuste pour les autres segmenteurs et ralentit le processus de segmentation. Une fois que vous avez terminé une partie, si une autre est disponible et qu’aucun autre segmenteur n’est présent pour la segmenter, vous pouvez vous en charger.
  3. ÉPISODES NON DIVISÉS EN PARTIES : dans les projects en direct, ne segmentez pas une vidéo avant qu’elle ne soit divisée en parties. Si vous trouvez une vidéo qui n’est pas divisée en parties, envoyez un MP au gestionnaire de chaîne ou au modérateur pour que la vidéo soit divisée.
  4. SEGMENTEURS PLUS LENTS : si vous êtes un segmenteur relativement lent qui travaille sur un projet à l’antenne, choisissez de segmenter une partie proche de la fin de l’épisode afin que les sous-titreurs puissent commencer à travailler sur le début de l’épisode dès que possible.
  5. PARTIES INACHEVÉES : essayez de segmenter une partie entière en une seule fois. Si vous devez faire une pause ou partir, inscrivez un commentaire dans l’onglet de discussion d’équipe pour que les autres membres soient informés et puissent finir de segmenter la partie si nécessaire. Si vous découvrez qu’un autre utilisateur n’a pas fini de segmenter sa partie et qu’il n’est plus là, vous pouvez créer les segments manquants.
  6. PARTIES TERMINÉES : lorsque vous avez fini une partie, inscrivez un commentaire dans la discussion d’équipe pour indiquer quelle partie vous avez segmentée.
  7. SEGMENTER LA DERNIÈRE PARTIE D’UN ÉPISODE : si vous êtes le dernier segmenteur à finir une partie d’un épisode et qu’il n’y a pas de modérateur ou d’autres instructions, débloquez la vidéo pour que les traducteurs puissent commencer à travailler. (Pour débloquer une vidéo, cliquez sur Plus > débloquer la vidéo.)

Picture

  1. PERFORMANCE DE SEGMENTATION : le segmenteur en chef d’une chaîne est un contrôleur de qualité (QC) qui vérifie la précision des segments et les édite si nécessaire. Le segmenteur en chef peut vous donner des conseils si vous commencez à manquer de confiance en vos capacités à segmenter. Si le segmenteur en chef remarque des erreurs constantes dans vos segments, il peut vous envoyer un message afin de vous aider à vous améliorer. Si cela vous arrive, tirez profit de ces conseils et faites un effort pour éviter ces erreurs à l’avenir, en corrigeant également les parties spécifiées si nécessaire.

    Si vous remarquez qu’une partie est vraiment mal segmentée, informez le gestionnaire de chaîne, le modérateur ou le
    segmenteur en chef afin que celle-ci puisse être corrigée avant que les sous-titres ne soient insérés.

B. AJOUTER LES CRÉDITS

Il est d’usage sur Viki d’insérer des crédit d’équipe dans chaque partie d’un épisode. Aussi, les segments de crédits nécessitent de réfléchir à l’endroit où les placer.  Les crédits sont généralement de ce format : <i>Timing and Subtitles brought to you by The ____________ Team @ Viki.com</i>.

  1. Chaque partie requiert un segment de 5 à 10 secondes pour les crédits d’équipe. N’insérez jamais plus d’un segment de crédits par partie.
  2. Les crédits doivent être placés :
  • au début, pour la première partie,
  • dans la deuxième moitié, pour les parties du milieu,
  • près de la fin, pour la partie finale,
  • en faisant appel à votre jugement, si la partie ne contient pas d’endroit pour placer les crédits selon les règles ci-dessus,
  • au début, au milieu et à la fin de la vidéo, si celle-ci n’a pas été divisée en plusieurs parties.
  1. Les crédits doivent être insérés là où ils distrairont le moins le spectateur. Par exemple :
  • pendant une scène sans dialogue ou sans action importante, de préférence pendant la mise en place d’un paysage ou la transition entre deux scènes (ex : de la nuit vers le jour, du bureau vers la rue),
  • avant un changement de scène (par exemple, les crédits ne doivent pas être à cheval sur deux scènes).

IV. ERREURS TECHNIQUES COURANTES


A. CHEVAUCHEMENT DE SEGMENTS : "A segment is overlapped with other segments (un segment en chevauche un autre)."

Picture

Les segments qui se chevauchent sont une erreur courante à laquelle les segmenteurs sont confrontés.  Il existe plusieurs raisons pour lesquelles cette erreur s’affiche, mais une des plus fréquentes est lorsque l’on étend un segment trop rapidement en fermant un espace vide. Pour y remédier, essayez de suivre les étapes suivantes :

  1. Actualisez la page.
  2. Si l’erreur est apparue en fermant un espace vide, essayez de le fermer à nouveau, mais cette fois, sauvegardez manuellement en appuyant sur la touche “Entrée”, avant et après avoir joint le premier segment au suivant.
  3. Essayez un autre ordinateur ou un autre navigateur.
  4. Quittez la minuterie de repérage pendant quelques heures, puis essayez à nouveau. Si vous segmentez un projet à l’antenne et qu’aucune de ces étapes ne fonctionne, écrivez un commentaire dans la discussion d’équipe pour que d’autres personnes puissent essayer de terminer la partie.
  5. Contactez le centre d’aide de Viki (Viki Help Center).

B. ÉCHEC DE SAUVEGARDE : "Save failed for the segments in red. Please try again. (La sauvegarde des segments en rouge a échoué. Essayez à nouveau.)"

La sauvegarde échoue lorsqu’une erreur empêche que les segments soient sauvegardés. Parfois, l’erreur qui provoque l’échec de sauvegarde est facile à distinguer (ex : les segments se chevauchent), mais il arrive également que les segments ne puissent pas être sauvegardés en raison d’un dysfonctionnement de Viki. Pour corriger cette erreur, essayez d’enregistrer manuellement en appuyant sur la touche “Entrée”  ou en cliquant sur le bouton “enregistrer” dans la minuterie de repérage. Enregistrer manuellement lorsque vous segmentez est une bonne habitude à prendre afin d’éviter la perte de segments à la suite d’une erreur ou après avoir quitté la minuterie de repérage.

Guide traduit par Fizban65 et édité par Littleangele.