Geiko et Maiko

                                Mayuri Sakaguchi

Introduction

Vous devez être intéressé par Geisha. Elles sont appelées geiko et maiko exclusivement à Kyoto.

On pourrait dire qu’elles sont les symboles de la ville de Kyoto. Mais qui sont-elles ?

Même les gens de Kyoto ne connaissent pas bien.

Je vais expliquer quand même autant que possible.

Le rôle de geisha

Elles sont des artistes professionnelles qui accompagnent des invités pendant le repas ou le banquet et aux autres occasions. Elles sont des spécialistes des différents arts traditionnels japonais, tels que danse et la musique, la cérémonie du thé, ainsi que l'art de la communication.

Leur rôle est de faire se sentir leurs hôtes à l'aise avec une conversation légère et pleine d’esprit, en montrant des pièces de danse et parfois en jouant quelque jeux.

Elles vivent dans les districts de geiko. Il y a cinq districts de geiko et quatre d’entre eux se trouvent dans le centre de la ville de Kyoto.

 

Quelle est la différence entre geiko et maiko ?

Qu’est-ce que c’est la maiko ?

Maiko est l’ apprentie geiko.

Elles s'entraînent au moins un an, normalement 5 ou 6 ans pour danser, chanter, jouer des instruments musicales tels que le shamisen (un instrument de musique à trois cordes), la flûte et le tambour, à l'école spéciale pour les maikos ou chez un maître de chaque genre.

Les Maiko vivent dans la maison spéciale, « okiya » selon les termes du contrat fixé avec la maîtresse, qu’elles appellent « Okasan » ou « Mère » et aussi avec des quelques maikos aînées ; « Sœurs ». L’« Okasan » fournit les aliments et des kimonos, des obis, des accessoires et des leçons de l’art traditionel japonais. L’ « Okasan » donne à la Maiko une petite allocation, ou argent de poche.

Les maikos apprennent la conversation spéciale et la façon de parler avec le dialecte de Kyoto grâce à leur « Okasan » et leurs « Sœurs ».

Le jour de Maiko , comment se passe t-il ?

La journée pour les Maiko est très occupée. Dans la matinée, elles vont à l'école pour apprendre la danse et la cérémonie du thé. Dans l'après-midi, elles aident l’ « Okasan » à faire du travail de maison. De temps en temps elles vont chez un maitre de l’art traditionnel. Le soir, elles se préparent à sortir ; elles se maquillent , s'habillent de kimono et généralement sont appellées à plusieurs banquets. De temps en temps elles rentrent après 2 heures du matin. Elles se couchent, posant leur cou sur un oreiller dur pour ne pas ruiner leurs coiffures.

Elles n’ont que deux jours de congé par moi. La vie de maiko et très dure. La plupart d’entre elles s’arretent. L’élégance de geisha est difficile d’apprendre.

Après que l'année de contrat et la formation se terminent et qu’ elle atteint plus de vingt ans , la maiko décide si elle deviendra  geiko ou si elle quittera cette société spéciale et redeviendra une jeune fille normale.

Elle peut choisir sa vie et est libre de ses choix.

De nos jours, beaucoup de jeunes filles rèvent à la vie de maiko et à leur kimono luxieux et s’applique pour être apprentie dans certains okiya qu'elles ont trouvé sur les sites d’ internet. La plupart d'entre elles deviennent maiko seulement pour une expérience de plusieurs années, et pas pour devenir une geiko professionelle.

La geiko, comment est-elle ?

La geiko doit savoir beaucoup de choses d'une manière plus sophistiquée que la maiko. Elle est indépendante. Elle vit dans sa propre maison et doit payer pour tout ce qu’elle a besoin en tant que Geiko, y compris des kimono très chers. La vie de Geiko coûte cher et donc la plupart d’entre elles ont un patron. Une fois que la geiko a un patron, elle aura son aide economique  jusqu'à ce qu'il meurt.

Est-ce qu’on peut distinguer maiko et geiko ? 

Il y a quelques différences dans leurs apparitions.

Les cheveux de maiko sont ses propres cheveux . Mais la geiko porte une perruque. Le style de cheveux de Maiko s’ appelle « Momoware » et elle se met des accessoires de cheveux spéciaux en forme de  fleurs qui représentent la saison du mois. La perruque de Geiko est en style appelé ‘’Takashimada’’.

La ceinture obi de Maiko est longue et semble atteindre ses pieds. Les Maiko mettent des grands sabots spéciaux, ‘’Okobo’’ ou ‘’ Pokkuri’’

Les kimono des geikos et maikos sont à l’occasion formels et dans ce cas sont tous les deux noirs. 

Comment  decouvrir ou appeler Maiko et Geiko ?

Maiko et Geiko vont à une maison de thé, appelée « Ochaya » et là elles offrent des services à leurs hôtes.

À l’ochaya,on fait apporter des nourritures des restaurants de haute cuisine. L’«Ochaya» ne fournit qu’une salle de tatami. Des geikos et des maikos sont appelées à travers une  Ochaya association (Agence de geiko & maiko). Normalement on va payer 50000 yens pour une geiko pendant 2 heures.

Mais tout d'abord, pour aller à certains Ochaya, on a besoin d'une invitation par certains clients existants. C'est parce que le système de paiement se base sur la relation de confiance. Le client ne paie pas  à chaque fois qu’il visite l’ochaya. La maîtresse d'Ochaya lui donne l’addition une fois par mois et elle sera retiré de son compte bancaire.

Seulement après avoir gagné la confience de la maitresse, il sera leur client. Mais il faut avant faire plusieur visites à ochaya, invité par quelqu’un.  Après être devenu un hôte reconnu, il peut choisir et appeler une geiko ou une maiko ou plusieurs, qui sont inscrites dans la liste de l’association des Ochaya..

L’hôte doit  fréquenter le même Ochaya. Il n'est pas une manière polie d'aller à un autre Ochaya.

A Ochaya, la maîtresse ou Okasan (également appelée ‘mère’ comme dans l’Okiya) accueille son hôte régulier avec ses aliments plus préférés dans la façon qui lui plaît.

Elle est la spécialiste de l’Omotenashi. Par exemple, en été, si ce hôte aime bien la glace, elle aura certainement préparé de la glace de sa maison préférée avant sa visite, sans avoir besoin d’attendre qu’il demande. En cas où l’ hôte à l’air d’avoir envie de manger quelque chose de froid, elle pourra lui en servir sans tarder.

Elle sait tout sur ses hôtes et toujours les accueille avec le plus grand soin et les hôtes ont le temps suprême. 

Comment se déroule le banquet à  Ochaya ?

Les participants mangent et boivent tout en étant divertis par les maiko et geiko. Des maikos et geikos  aident à animer la soirée avec  des conversations pleines d’esprit  tout en gardant tous les verres remplis. Un autre élément d'un dîner de gekko est toute la gamme de jeux dans lesquels le perdant doit généralement boire un autre verre de bière. Un des jeu populaire est « tôra,tora ».

 Le clou marquant de la soirée est un performance de danse par des geikos, acompagnée de la musique traditionnelle, comme le shamisen joué par un autre geiko. Elles dansent devant le beau paravent au coint de la pièce. Le nombre total de geikos et maikos qui présentent à la soirée dépend de sa taille et du budget de l’hôte.

Comment les touristes peuvent participer à un dîner de geiko ?

Les diners avec Geiko ont toujours été hautement haut de gamme et chèrs. Mais comme d'autres entreprises, les ochayas ont souffert de la dépression économique pendant ces dix dernières années. En conséquence, ils sont devenus moins restrictifs et maintenant presque n'importe quel touriste peut aller diner dans une Ochaya avec un budget raisonnable en demandant aux agences de voyage ou au concierge des hôtels, qui peut faire office d’intermédiaire avec une Ochaya association.

Quelque maikos et geikos s’efforcent d’apprendre l’anglais pour communiquer avec des hôtes etrangers. 

Si vous réservez, le coût typique pour un dîner complet geiko par l’intermédiaire de l’agence de voyage, coûtera environ 50,000 yens pour une maiko ou une geiko. En plus on doit payer le coût pour le repas habituellement, entre 10.000 et 30.000  par personne.

 

Quels sont les autres façons de découvrir la culture geiko ?

Il y a d'autres façons pour les personnes ayant un petit budget pour découvrir la culture geiko. L’un est de regarder un spectacle quotidien au « GionCorner », un théâtre qui donne une chance aux touristes étrangers de voir les perfomances d'une grande variété d'arts japonais, y compris une danse de maiko.

 

Au cours du mois d'avril, le Miyako Odori est une occasion encore mieux de regarder des spectacles de danse par maikos et geikos. Il y a quatre séances d’une heure de performances chaque jour à un théâtre particulier , « GIon Kobu Kaburenjo » . Le ticket coûte de 2000 yen à 4000 yen.

 Il y a cinq quartiers de Gion à Kyoto.  En plus du Gion Kobu quartier, les autres deux districts, Miyagawacho district et Kamishichiken district organisent le spectacle de danse similaire au Miyako Odori au printemps.

Maikos de Miyagawa cho sont les plus nombreux et connus pour être plus belles.

  Conclusion

Il reste encore l’ idées parmis les gens etrangers , qu’on pourrait passer une nuit spéciale avec une Geiko ou Maiko. Mais c’est tout à fait faux. Si vous en rêvez, une seule façon est de devenir un patron. Mais réféchissez-bien. Elles sont élégantes et parlent comme une déesse, et savent tout du travail  de la maison, et sont bien sur très belles. Elles ne mangent que les meilleur nourritures , ne portent que des vêtements luxieux et vous devrez leur donner un grand somme d’aide financière jusqu’à votre mort…