Module - Gestion des risques

ccby.jpg

Gestion des risques

Accéder à ces notes

Lien lecture

Lien édition

Module

Gestion des risques

Cours gestiondeprojet.pm

http://gestiondeprojet.pm/demarche-de-gestion-des-risques/

Groupe Facebook

Pour discuter des formations entre les sessions de MOOC/SPOC

I. Prise de notes et questions sur le cours

À quoi sert la prise de notes partagées ?

 

Comment fonctionne la prise de notes partagées ?

⇨allez sur le Fil de discussion du MOOC

MOOC/SPOC : Le questionnaire de fin de semaine est à réussir tout seul, rappelons que le Code de conduite du MOOC interdit de donner aux autres les solutions !

Sommaire

I. Prise de notes et questions sur le cours

A. Introduction

Objectifs de la formation

Entreprendre un projet

Démarche de gestion des risques

Chapitre 1 : identifier les risques

a. Une démarche en trois temps

b.         Principaux domaines impliqués et risques associés

c. Techniques d’identification des risques

Les écueils

c. Synthèse du chapitre

d. Réflexions et questions

Chapitre 2 : Prioriser

a. Fréquence, gravité criticité

b. Loi de Pareto

c. Synthèse du chapitre

d. Réflexions et questions

Chapitre 3 : Prévenir

a. Plan de prévention : Les bases

Deux stratégies de réduction des risques

Dispositifs de réduction des risques

Tous les coups sont permis

b. Exemples de plan de veille

Contre-exemple

c. Variantes

Variantes de calcul de la criticité

La Value at Risk VAR

d. Synthèse du chapitre

e. Réflexions et questions

Chapitre 4 : Le suivi des risques

a. distinguer urgence et importance : la matrice d’Eisenhower

Risques et opportunités

Un processus continu

c. Synthèse du chapitre

d. réflexions et question

II. Pour approfondir : questions à se poser

III. Pour approfondir : les lectures que vous recommandez

IV. Pour approfondir : les synthèses extraites des forums de discussion

V. Pour approfondir : vos suggestions d’amélioration

Introduction

Objectif de la gestion des risques :

Entreprendre c’est prendre des risques

Ne pas formuler de mauvaises excuses comme :

Mal gérer les risques c’est :

Démarche en quatre temps

Une démarche de gestion de projet est une démarche itérative et continue

I. Prise de notes et questions sur le cours

Rémi Bachelet - Centrale Lille

A. Introduction

 La question à se poser n’est pas “vais-je rencontrer des problèmes?” mais “Vais-je pouvoir gérer les problèmes ou les subir?”

 

Les excuses à éviter :

1-          « Ce n’est pas ma faute » c’est plutôt l’autre

2-          Un problème inattendu nous a fait prendre du temps sur nos livrables

3-          C’est vraiment trop injuste !

 

Il faut savoir prendre des risques mais les contrôler. Car à vouloir aller trop vite, on finit par se brûler les ailes « Chute d’Icare ».

 

Il faut savoir « capitaliser » lorsqu’on subit un risque pour éviter que cela ne se reproduise.

 

  1.   Objectifs de la formation

Objectif du cours (savoir gérer les aléas, les inconnus plutôt que de les subir):

Il s’agit :

1-          D’identifier de manière exhaustive les risques liés à un projet

2-          De calculer la criticité pour prioriser les risques

3-          De savoir rédiger un plan de prévention

  1.  Entreprendre un projet

Entreprendre un projet, c’est innover, avancer. Cela implique donc de prendre des risques, de rencontrer des surprises , mauvaises pour la plupart.

Il faut détecter, évaluer et gérer ces risques, plutôt que de les subir.

La gestion des risques permet à une organisation de connaitre et comprendre les risques auxquelles elle s’expose et de mettre en place un plan de gestion de ces risques.

  1.  Démarche de gestion des risques

La démarche de gestion des risques est une démarche itérative en quatre temps:

  1. Identifier
  2. Prioriser
  3. Prévenir
  4. Suivre

  1.  Chapitre 1 : identifier les risques

a. Une démarche en trois temps

  1. Identifier et valider les objectifs, préciser les attendus, les livrables

Cahier des charges, matrices d’objectifs

Correspond à identifier ce que l’on veut, mais aussi à ce que veulent toutes les parties prenantes du projet.

ATTENTION aux attendus erronés, comme:

Sans objectif clair sur le projet, impossible de commencer le projet, et on commet des erreurs qui sont des erreurs stratégiques.        

Les erreurs stratégiques peuvent être variables, mais on peut les prévenir. Pour cela, il faut des objectifs formalisés et négociés. Donc sans objectifs clairs, on ne peut pas commencer une démarche de gestion des risques.

Matrice d’objectifs :

Matrice d’objectifs:                                  

Colonnes : Indique le type d’attendu

Lignes : Indique la gradation (succès : Bien, TB, excellent...) pour chaque objectif

  1. Identifier les ressources. Elles peuvent être de 4 types
  1. Humaines (management, compétences, équipe)
  2. Temps (planning, délais) = organisationnelles ?
  3. Matérielles et technologiques
  4. Financières (budget)

  1. Identifier les risques pour chaque ressource.

Important : Les risques menacent les ressources et non les objectifs.

b.         Principaux domaines impliqués et risques associés

  1. Management, hommes et compétences
  1. Problème de disponibilité des personnes, de démissions
  2. Problèmes politiques: certains vont s’opposer au projet (cf. cours analyse stratégique)
  3. Facteur humain: mésentente, tension
  4. Rôles mals définis dans l’équipe de projet

  1. Planning
  1. Influences des facteurs exogènes: commande de matériel non suivie, ou mal définie
  2. Sous  estimation des délais ou du temps nécessaires (par exemple en informatique : temps de mise au point, de test de débogage)

  1. Technologie, matériaux, milieu
  1. Evolution technique rendant certains choix obsolètes
  2. Sécurité (accident, Vol)
  3. Environnement, pollution
  4. Juridique (clause dangereuse ou impossible à satisfaire, modification de la fiscalité)

  1. Financement
  1. Erreur d’étude de marché, de prix cible, d’analyse de la concurrence
  2. Sous estimation du budget
  3. Problèmes de trésorerie (recettes qui arrivent trop tard)
  4. Insatisfaction des actionnaires en cas de projet non rentable (i.e.: avoir une démarche de vérification de la rentabilité: calcul du niveau, des flux qui actualisés montrent que le projet est rentable)

c. Techniques d’identification des risques

  1. Exploiter les documents et outils de la gestion de projet déjà existants, qui permettent d’identifier des potentielles sources de risques:

Les outils de conception de projet : Analyse fonctionnelle, PERT, budget, Arborescence des tâches, organigrammes, dossiers, RACI (tâches sans responsable), chemin critique, étapes clés, jalonnement insuffisant… sont des guides pour identifier les sources de risques Réunions de Brainstorming ( Mind maps, diagrammes causes-effets, …)

  1. Utiliser une Check-lists ou questionnaires préétablis et couvrant les différents domaines du projet. (technique de l’ingénieur AG 1 100)
  2. Capitaliser sur  l’expérience : La sienne ou celle des autres (REX, Post Mortem, avis d’experts, ...)

c. Synthèse du chapitre

Pour identifier les risques, il faut travailler en 3 temps :

1-      Préciser les objectifs.

2-      Inventorier les ressources

3-      Identifier les risques

d. Réflexions et questions

Le risque : danger ou opportunité dans un projet ?

  1.  Chapitre 2 : Prioriser

Comme il est impossible de traiter tous les risques (⇒démoralisation, dispersion), il faut les prioriser.

        a. Fréquence, gravité criticité

        Criticité = Fréquence * Gravité

On représente les risques, avec leur fréquence et leur gravité dans une matrice de risques

Il y a 5 grandes positions

matrice risques.png

Les risques critiques impactent les ressources sensibles et  névralgiques Ils doivent être traités  en priorité.

        b. Loi de Pareto

20% des causes générent 80% des effets.

Autrement dit: 20% des risques sont responsables de 80% de la criticité

La criticité obéit à la loi de Pareto !

En travaillant sur  20% des risques, on vise à obtenir 80% d’amélioration

Cette loi permet de déterminer quels risques sont à traiter en priorité dans un projet.

        c. Synthèse du chapitre

Quels sont les risques détectés à ne pas prendre en compte ?

1. Risque de gravité :         ne se gère pas, car pas de moyen d’action

2. Risque de fréquence :         problèmes à résoudre.

3. Risque intolérable :         à ne pas prendre, on quitte le projet.

4. Risque négligeable :         à ignorer car acceptable

Criticité = Gravité * Fréquence

La criticité obéit au principe de Paréto :

20% des risques sont responsables de 80% de la criticité

d. Réflexions et questions

  1.  Chapitre 3 : Prévenir

        a. Plan de prévention : Les bases

Pour un risque identifié et évalué (localisé sur un repère gravité-fréquence):

Le mieux étant de faire les 2 en même temps pour ramener le risque à une criticité acceptable.

Imagen1.png

Dans un plan de prévention (“Mitigation Plan” en anglais), on définit des mesures:

I

Il faut être réactif quand un problème arrive, mais le mieux c’est de les anticiper en étant pro-actif

=> Qui s’occupe du suivi de chaque risque?

Optimiser le ratio (coût du sinistre / coût de la prévention).

        b. Exemples de plan de veille

Voir en ligne : tableau de gestion des risques

Les erreurs à ne pas commettre:

        c. Variantes

Si un problème est détecté, il est moins grave.

On peut donc inclure dans le calcul de la criticité la capacité à détecter:

Criticité = Gravite * Occurrence * Détection

Utilisé dans les assurances et la finance.

Approche plus sophistiquée de la gestion des risques

VAR à 1% : est le montant de la perte qui à 1% de chances de se réaliser sur une période donnée

Utilise 3 paramètres :

  1. Distribution statistique des pertes
  1. Niveau de confiance
  1. Horizon temporel

d. Synthèse du chapitre

e. Réflexions et questions lol

  1.  Chapitre 4 : Le suivi des risques

a. distinguer urgence et importance : la matrice d’Eisenhower

matrice d’Eisenhower.pngplan Do Check Act

+***66 En cas de sinistre : à qui la faute ?

D’après la loi de Brooks, ajouter des participants à une tâche en retard la retarde encore plus:

Du coup, sur un lot de travail important, on affecte des personnes de confiance.

Les débutants sont affectés à des lots de travail dont l’échec ne bloquera pas le projet.

Psychologie et responsabilité :

 

On ne cherche pas les responsables: on cherche plutôt à agir vite et efficacement pour revenir à une situation normale / acceptable.

  1. Risques et opportunités

Changer de manière de penser :

Un atout clé est le “savoir-être”: se remettre en question, changer sa manière de penser

Afficher l'image d'origine

Le nouveau métier de Risk & Opporrtunities manager consiste à ne pas se limiter aux risques, mais aussi aux opportunités.

On reprend toute la méthode de gestion de risques à l’envers en cherchant à analyser tout ce qui peut bien se passer, toutes les opportunités.

        Un processus continu  

Le plan de gestion des risques doit être mis à jour :

c. Synthèse du chapitre  

La gestion des risques est importante. C’est un processus continu.

Il faut résoudre le problème au lieu de blâmer les gens.

Il faut aussi saisir les opportunités qui peuvent être derrière les risques.

        d. réflexions et question

II. Pour approfondir : questions à se poser

Vous pouvez suggérer ici d’autres questions mais pour y répondre ce n’est pas sur ce document => rendez-vous sur le fil de discussion prévu.

III. Pour approfondir : les lectures que vous recommandez

(merci de ne pas mettre de liens publicitaires !)

IV. Pour approfondir : les synthèses extraites des forums de discussion 

V. Pour approfondir : vos suggestions d’amélioration

page  sur 17