Compte rendu Workshop : chop & drop, design et paillage

Dimanche le 27/10/2013 à Sounine chez Abdlahmid

Description du terrain :

L’espace est formé de trois terrasses  en dénivelé qui entourent la maison de deux  cotés et une quatrième nouvelle  terrasse  en cour de construction.

La première  terrasse juste en face de la maison  fait 300m2, en bordure et tout au long des murs des oliviers et des vignes ont été plantés. Les oliviers de deux ans  sont bien  vigoureux et servent de brise vent. Les feuilles des  jeunes pousses de vignes  sont attaquées par un petit coléoptère de teinte verdâtre, rien de bien grave puisque les plantes finiront par perdre naturellement leurs feuilles en cette saison. Cette  première terrasse  est planté exclusivement de plantes potagères : les courges et les citrouilles ont même l’air de bien s’y plaire et il faut bien faire attention à la marche pour ne pas marcher dessus…La seconde terrasse qui est un peu plus en hauteur  est planté  exclusivement d’arbres fruitiers : pêchers , pommiers , poiriers, pruniers , abricotiers , muriers sauvages , cerisiers, orangers , citronniers , oliviers , figuiers , amandiers, grenadiers .

- 1er et  2 éme terrain -

 1- permablitz chop& drop

La troisième terrasse  qui se trouve le plus en haut  était  couverte d’amarantes  réfléchi qui poussaient en colonie. C’est sur cette terrasse qu’on a fait le chop n drop .

 

-3 ème  terrain-

Avec une petite hache (faucille) l’herbe est coupé  et déposé à même le sol ce qui formera un bon compost après 6 mois, si l’herbe est assez haute il est bon de la couper sur  plusieurs niveaux  en commençant par le  bas  et en laissant les racines au sol.

Ces racines laissées dans  le sol serviront de nourriture pour les vers de terre et ceux qui contiennent des nodules riche en azote, vont être  libéré dans la terre contribuant ainsi à la fertilité du sol.

Quand à l’herbe haché et déposé laissé en surface, elle protégera le sol du lessivage, augmentera sa fertilité et conservera l’humidité en empêchant l'évaporation par le vent et le soleil, tout en offrant un refuge et de la nourriture pour la faune animale qui est notre auxiliaire le plus précieux.

Ateliers 2- design du nouveau terrain 

Dans ce nouveau  terrain il est prévu d’installer une mini serre et une cage pour les poules Prêt de la serre il a été conseillé de planter un arbre caduque qui laisse  passer les rayons solaires en hiver pour chauffer la serre et la couvrira de son ombre en été. Non loin de la serre on installera l’aire de compostage et les tas de compost

Le but final  est de le planter ce terrain   d’arbres fruitiers.  Pour cela on prévoit de planter

 au départ  des  légumineuses fixatrices d’azote  afin d'augmenter sa fertilité et quelques arbres fruitiers dans les proportions suivantes :  90 % d’ arbres et d’arbustes légumineuses et 10 % d’arbres fruitiers .  Au fil des mois et des années on inversera la proportion  en gardant  quelques  légumineuses  et en remplaçant les autres par  des arbres fruitiers.

La liste des  arbres , arbustes et lianes à planter est la suivante : ( selon la disponibilité sur le marché local): leucaena, arbre de Judée , bohenia , caroubier , acacia , tipuana tipu, mimosa , glycine , gleditsia , robinier… le rôle de ces les légumineuses est d’enrichir le sol en azote, en effet grâce aux rhizobium (bactéries symbiotiques qui forment  des nodules au niveau des racines) l’azote de l’air est fixé et transformé en ammonium assimilable. Ces arbres vont servir aussi de brise vent, fournir  de la matière organique  pour le mulch et pour le brf (et empêcher ainsi l'évaporation et l'évapotranspiration)   en plus du fait qu’ils sont  pour la plupart  des arbres mellifères. Ces arbres vont être surtout plantés sur les bordures du terrain pour servir plus tard de haie sauvage offrant un gite aux oiseaux et aux prédateurs…

Il est aussi prévu de semer tout le terrain de plantes légumineuses en couverture du sol : on pense surtout à la luzerne, le trèfle d’Alexandrie , la Sulla , la féverole . Ces plantes seront semées en bandes : les racines fixeront l’azote dans le sol sur les premiers centimètres et les parties aériennes serviront de mulch .

Pour une fertilisation optimale du terrain avant la plantation du gros des arbres fruitiers on lâchera aussi quelques poules dans le terrain pour le travailler  à leur manière et l’enrichir de fumier.

3 - troisième atelier : paillage des arbres

Après avoir longuement discuté sur le design du nouveau terrain, tout le monde s’est mobilisé pour pailler les pieds des arbres afin de couvrir le sol et limiter  ainsi l’arrosage et le désherbage tout en améliorant la vie microbienne et la structure du sol.

La journée s’est terminée par  une petite balade en bord de mer…