Forum : UN Commission sur le Statut des Femmes

Sujet : Protéger et assurer les droits de la femme dans le monde du travail

Présidente: Alix BONARD

 

Introduction

 

     Ce rapport met l’accent sur la place de la femme dans le monde du travail. Depuis des siècles, quelles que soient les latitudes, les femmes ont toujours rencontré des difficultés dans leur emploi. Ayant un rôle essentiel mais parfois mal reconnu dans les sociétés, les femmes ont dû gagner leur place dans un monde où être une femme est une barrière dans l’accès à une autonomie financière et par la suite une autonomie totale.

     Malgré l'évolution d'un grand nombre de domaines depuis ces dernières années, la place des femmes et leur considération dans le monde du travail a peu évolué ( quelque soit leur leur classe sociale, leur origine ou leur condition).

      Quelles qu'elles soient, les femmes ont des droits au même titre que les hommes. Malheureusement, une majorité d'entre elles ont déjà vécu des formes de violences au travail ou de discriminations plus ou moins fréquemment et à tous les échelons. Certaines n’ont parfois connu  que cela: leurs droits ne sont pas respectés.

      Lors de la conférence mondiale sur les Droits de l'Homme qui s’est déroulée le 25 juin 1993 à Vienne, la Déclaration et le Programme d'actions a réaffirmé l'article 18 : « Les droits fondamentaux des femmes et des fillettes sont inaliénablement, intégralement et indissociablement partie des droits universels de la personne. Légale et pleine participation des femmes à la vie politique, civile, économique, sociale et culturelle, aux niveaux national, régional et international, et l’élimination totale de toutes les formes de discriminations fondées sur le sexe sont des objectifs prioritaires de la communauté internationale.»

 

  D'après l’OIT, environ 50% de femmes dans le monde prétendent exercer  un travail, contre 77% des hommes en 2015. Dans ces 50% de femmes, une majorité effectue des travaux précaires ne reflétant pas leur potentiel. Peu d'entre elles sont présentent au haut poste de responsabilité à cause des discriminations, des préjugés et autres idées reçues sur le sexe féminin.

Il est ô combien nécessaire de faire face à ce sexisme mondial et  d'établir une parité durable pour faire évoluer et préserver le monde de demain.

 

Définition des termes:

 

Sexisme :

Est une forme de discrimination envers une personne due à son genre, se manifestant par des remarques dévalorisantes ou humiliantes, des attitudes méprisantes... Cette notion concerne le plus souvent les femmes et peut être la conséquence de croyances sur la dominance d'un sexe sur l'autre.  

 

Discriminations:

Par définition, les discriminations naissent du fait de vouloir séparer/ distinguer (négativement) une personne d'un groupe sous couvert d'une ou plusieurs différences. Cette distinction peut être liée à l'âge, au sexe, à l'apparence physique, aux croyances religieuses, ou aux origines.

 

Parité :

Est l'égalité entre homme et femme. Dans le monde du travail ou celui de la politique, il s'agit d'avoir le même nombre de femmes et d'hommes dans la représentation d’institutions,  le même salaire pour tous.

Aperçu général:

 

Les discriminations envers les femmes:

 

Accès à l’emploi

Malgré les nombreux droits acquis par les femmes depuis ces dernières décennies, de nombreuses barrières sont encore à abattre. L'image de la femme est encore raccrochée à la place qu'elle occupe dans la famille: mère, épouse...etc. D'après des études sur la répartition des hommes et femmes par emploi, on retrouve principalement les femmes dans des secteurs d'activités tournés vers l'éducation, la santé et l'assistance envers autrui... Dans les secteurs d'activités tel que l'ingénierie, la  politique, l'armée ou encore les secteurs concernant les gros travaux, les femmes sont peu présentes. 1 homme sur 8 occupe un poste de haute responsabilité contre 1 femme sur 40. Malgré leur diplôme et leur compétence, elles doivent lutter pour accéder aux postes dits réservés aux hommes (ségrégation des emplois).  Dans ces circonstances, la plupart d'entre elles s'orientent vers des emplois à temps partiel ou précaires. Leur progression dans un monde d'homme se fait progressivement en abattant les stéréotypes  féminins sur le travail.

Inconfort voire insécurité des emplois

L'article 11 de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discriminations à l'égard des femmes (CEDEF) met en relief certains problèmes que peut rencontrer une femme lors de son parcours professionnel. Effectivement, une majorité de femmes, peut se retrouver confrontée à des situations inconfortables voire à des licenciements lors de leurs grossesses. En effet, les congés maternité, souvent trop  courts voire inexistants pour les mères les mettraient en grande difficulté dans la vie quotidienne et pourrait affecter leurs performances.  Dans certains secteurs d'activités, l’éventualité d’une indisponibilité d'une femme peut  pousser l'employeur à privilégier  un homme.  Les cas de licenciement dus à la grossesse se trouvent  pour la plupart dans les pays  où aucun dispositif de protection n'a été mis en place.

Sexisme et Harcèlement 

D'après l'étude française du conseil supérieur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, il existe plusieurs formes de sexisme au travail :

- Le sexisme ambivalent, qui vise à attribuer des qualités ou des aptitudes à une personne en prétextant son genre.

-Le sexisme subtil, qui joue sur la multiplication d'actes ou paroles dévalorisantes créant une pression sociale au sein de l'entreprise.

-Le sexisme hostile, qui consiste à exprimer ouvertement des propos humiliants sur les capacités d'une personne en insistant sur son genre.

Ces différents types de sexisme sont présents dans le quotidien de beaucoup de femmes. Malgré leurs positions, le fait d'être du sexe féminin les exposent à  de l'irrespect, des familiarités et des remarques désobligeantes. D'après le Haut Conseil à l'Egalité entre les hommes et les femmes, il y aurait 80% de femmes contre 56% d'hommes confrontés au sexisme en France. Ces incivilités souvent difficiles à dénoncer (par peur de représailles) enferment les femmes dans un cercle vicieux qui parfois les pousse à la démission.

Par ailleurs, ce sexisme prédominant dans l'environnement des femmes, est une forme de harcèlement.  Selon une étude du Trade Union Congress (TUC) et de  Everyday Sexism project, 52% de femmes dans le monde sont victimes de harcèlement : "De nombreuses personnes pensent que le harcèlement sexuel au travail appartient au passé. En réalité, il est bien présent et a des conséquences énormes sur des dizaines de milliers de femmes. C'est une attitude honteuse qui n'a pas sa place en 2016" Laura Bates, fondatrice de Everyday Sexism Project (extrait le Figaro, article d’Alexandra Boquet, 11/08/2016)

 

La parité et l'égalité pour les femmes

 

L'un des principaux objectifs des conférences sur les femmes est d'établir une égalité parfaite entre hommes et femmes. Pour la stabilité du monde, il faut que les Hommes soient sur un même pied d'égalité.  

 

Égalité et autonomie de la femme

     Comme dit précédemment, il y aurait des secteurs d’activité plus féminins ou plus masculins que d’autres. Cette répartition inégale influe sur l'égalité des salaires. En effet, ne travaillant pas dans le même secteur, selon le rapport sur le développement dans le monde de 2012, "l'espace économique " de chacun se trouve totalement différent.

   D'après l'ONU Femmes, dans les pays en voie de développement, 43 % de femmes travaillaient dans l'agriculture en 2010. Les agricultrices auraient 20 à 30 % de rendement de moins que les agriculteurs à cause de la difficulté d'accès aux outils nécessaires. De plus, il y a peu de femmes ayant de grandes superficies de terrains cultivables et rémunératrices (surtout en Afrique). Dans les pays industrialisés, les femmes entrepreneurs dirigeraient des petites à des moyennes entreprises. D'autre part, la femme en général porte la double exigence de réussite professionnelle et  familiale.

 Screen Shot 2016-12-05 at 20.30.19.png

Horaire femme.JPG Secteur.JPG

Dans d'autres cas, les femmes ayant le même poste qu'un homme voient également un écart de salaire. En Europe, les femmes gagnent environ 17% de moins que les hommes dû en grande partie aux périodes d'inactivité consacrées à la maternité. Cet écart de salaire s'intensifie plus le poste est important.  Ces inégalités salariales impactent également les retraites de ces femmes.

La voie la plus importante dans l'autonomisation des femmes est l'accès un salaire pouvant répondre à leurs besoins. Aujourd'hui, l'autonomie des femmes est devenue une nécessité.

Parité en politique

 

     La parité en politique est un objectif ardu à atteindre. Bien que des lois, des résolutions soient votées pour l'égalité entre homme et femme, les rangs des diplomates ne sont pas encore égaux.  Le manque de législation sur le droit de la femme peut s'expliquer par le nombre de femmes présentes aux parlements. Les  préoccupations féminines ne sont pas les mêmes que les hommes et passent donc au second plan.

Effectivement, en 2011 sur 192 chefs de gouvernement/de  l'Etat, il y avait 10 présidentes (Argentine, Brésil, Costa Rica, Finlande, Inde, Kirghizstan, Kosovo, Liberia, Lituanie, Suisse)  aujourd'hui plus que 9 après la destitution de Dilma Rousseff (au Brésil), 10 cheffes du gouvernement (Allemagne, Australie, Bangladesh, Croatie, Danemark, Islande, Slovaquie, Croatie, Thaïlande, Trinidad et Tobago). Toujours en 2011, 11 pays n'avaient aucune femme dans leur gouvernement et seulement 4 pays atteignaient la parité (au Cap Vert, en Espagne, en Finlande et en Norvège). De plus, dans cette même année seulement 25,45% de femmes étaient membres du gouvernement des états membres de l'Union Européenne selon la Fondation Robert Schuman. La parité politique est loin d'être acquise.

 

L'inégalité entre homme et femme et les discriminations envers les femmes sont les principaux fléaux mettant en péril les droits des femmes dans le monde du travail. Aujourd'hui, aucune femme ne devrait connaître cela. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir vers un monde équitable. "Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi." (article 7 Déclaration Universelle des droits de l'Homme).

 

Pays et organisations concernés

 

OIT (Organisation internationale du travail) est une organisation membre de l'ONU établissant des normes et des programmes internationaux pour améliorer les conditions de travail de tous les hommes et femmes du monde.  Cette organisation contribue en grande partie, à lutter contre l'inégalité des genres et l'autonomisation des femmes. Grâce au projet pour le développement économique et la création d'emplois au niveau local. (En 2010, des sri-lankaises ont pu trouver un travail et accéder à des postes occupés par des hommes)

 

ONU Femme est une branche de l'ONU visant à éliminer toutes les discriminations à l'égard du sexe féminin, à soutenir l'autonomisation des femmes et leur place en tant qu'égale à l'homme dans le monde. Elle est issue du mélange entre la Division de la promotion de la femme (DAW) , l’Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme (INSTRAW), le Bureau de la Conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes (OSAGI)et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).

 

Le droit des femmes dans le monde du travail concerne tous les pays du monde, développés, en voie de développement ou non.

( Sources des graphiques : Tendances Mondiales de l’Emploi des Femme,2008, Bureau international du travail, Genève)

Capture1.JPGCapture2.JPG

Capture3.JPGCapture4.JPG

Capture5.JPGCapture6.JPG

Capture7.JPG  8.JPG

A Malte, 49,3 % de femmes occupaient un emploi en 2014, dont 14,0 au parlement. L'écart entre les hommes et les femmes était alors de 25,6 points. Le pays se plaçait donc à la troisième place des pays  au taux d'emploi le plus faible pour les femmes.

 

La Turquie compte environ 9% de femmes députées. En 2004, 0,37% représentait le nombre de maires femmes dans ce pays. Soucieux de la nécessité d'avoir plus de représentantes, la Turquie participa à la conférence sur les droits de la femme. Cependant il est encore difficile de casser l'image de la place de la femme.

 

Au Cameroun, la CEDEF permis de développer des changements conséquents pour les femmes. En effet, le gouvernement difusa des manuels expliquant les droits des femmes aux chefs traditionnels du pays, pour faire évoluer les conditions des femmes et arriver à une forme d'égalité entre hommes et femmes. Cependant, le peu d'emploi disponible même avec un haut niveau d'études n'encourage pas les femmes vers le chemin du travail.

 

Au Maroc, depuis 2004, le droit des femmes dans le monde du travail a considérablement évolué.

Des modifications législatives ont permis de reconnaître le concept de harcèlement sexuel au travail  et d'améliorer les lois sur l'égalité entre homme et femme. Ces évolutions sont dues  à la CEDEF. Malgré tout, selon la JICA, 53,5% des femmes au Maroc seraient inactives en raison de contraintes familiales. Contraintes familiales estimées par 60% des marocains participants à l'étude comme une activité équivalente aux activités professionnelles.

 

En Inde, selon l'OIT, la ségrégation des emplois est assez présente. Les femmes s'orienteraient dans des secteurs d'activités à faibles débouchés comme l'agriculture, la production artisanale ou le commerce. Entre 1994 et 2010, l’Inde a connu une augmentation de 9 millions de femmes dans le monde du travail, mais selon l'OIT cela reste assez peu, en sachant que sans cette ségrégation d'emploi, le pays aurait pu en compter le double.

 

En Chine, les lois sur l'égalité entre hommes et femmes sont nombreuses. Législativement, les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Cependant, dans la vie quotidienne, les chinoises sont confrontées  à des discriminations. En effet, la culture chinoise favoriserait plus les hommes que les femmes. De plus, le rapport de l'ONG China Labor Watch de fin 2011, dévoile des conditions de travail d'ouvrière allant à l'encontre des Droits de l'Homme au travail.

 

En Colombie, la ségrégation des emplois et l'inégalité entre hommes et femmes se ressent fortement. Une femme gagnerait environ 25% de moins qu'un homme.

Moins formées, les femmes se dirigeraient vers des métiers d’employées de maison ou de bureau, d’assistantes maternelles, et d’autres emplois peu qualifiés. Elles deviennent vulnérables aux discriminations et aux harcèlements. Cependant, des organisations comme CCFD-Terre solidaire mettent en place des échanges entre femmes pour changer leurs visions de l'avenir.

 

En Norvège, les discriminations et les inégalités au travail sont contrés par une législation efficace. Lors de la maternité des femmes, les parents se partagent des congés de 49 ou 59 semaines. Ils reçoivent aussi un accès à une place en jardin d'enfant ou un soutien financier. Ces dispositifs sont contrôlés par une loi prenant effet à partir le 1 janvier 2014. De plus, 40% des deux sexes doivent obligatoirement être représentés lors de conseil d'administration. Récemment, le salaire mensuel d'une femme est d'environ 85,4% de celui de l'homme.

 

Au Bénin, 8,43% de femmes siègent à l'Assemblée nationale. 4,03% de partis politique dirigés par des femmes. L'inégalité des chances provoque des disparités dans le monde du travail et freine l'autonomisation des femmes notamment dans le monde rural. Pour y remédier, la Coopération suisse au Bénin agit sur différents axes comme l'éducation, la santé, le développement rural, pour développer l'autonomie économique, politique et sociale des femmes. D'ailleurs des progrès sont à signaler. La législation béninoise devient favorable aux droits des femmes. Les écarts de revenus entre hommes et femmes diminuent sensiblement. Et l'implication des femmes dans la prise de décisions politiques à évoluée.

Développements récents

 

Everyday sexism project est un projet visant à communiquer au plus grand nombre des témoignages de femmes ayant été confrontées au "sexisme quotidien". Ainsi, Laura Bates, fondatrice de ce projet, sensibilise les populations au sexisme et donc aux discriminations envers les femmes dans le monde.

 

 Chronologie :

Solutions :

 

Sitographie:

ONU/ ONU Femme

http://www.un.org/fr/rights/overview/charter-hr.shtml

http://www.un.org/fr/rights/overview/themes/women.shtml

http://www.un.org/fr/charter-united-nations/

http://www.un.org/fr/globalissues/women/

http://www.unwomen.org/fr/partnerships/businesses-and-foundations/womens-empowerment-principles

http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/reperes-statistiques-79/

http://www.unwomen.org/fr/what-we-do/economic-empowerment/facts-and-figures

http://hdr.undp.org/sites/default/files/hdr_1995_fr_complet_nostats.pdf

http://www.un.org/fr/millenniumgoals/pdf/mdg_report2013_goal3.pdf

 

 

OIT :

http://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_007239/lang--fr/index.htm

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/@dgreports/@dcomm/documents/publication/wcms_091226.pdf

http://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_204802/lang--fr/index.htm

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=34387#.V9Ge-ZjhC01

https://ovipot.hypotheses.org/6144

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---ed_norm/---declaration/documents/publication/wcms_decl_fs_102_fr.pdf

 

PNUD :

http://www.undp.org/content/undp/fr/home/

 

Everyday sexisme project:

http://everydaysexism.com/country/ca

 

CEDEF :

http://www.un.org/womenwatch/daw/cedaw/text/fconvention.htm

http://base.d-p-h.info/fr/fiches/dph/fiche-dph-7258.html 

http://www.un.org/fr/women/cedaw/convention.shtml

 

DÉclaraTIOn et programme d’action de Vienne

http://www.ohchr.org/Documents/Events/OHCHR20/VDPA_booklet_fr.pdf

 

 

Ressources

http://www.adequations.org/spip.php?article930#outil_sommaire_10

http://www.adequations.org/spip.php?article1464

http://www.adequations.org/spip.php?article363#outil_sommaire_2

 

http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2013-079.pdf

http://femmes.gouv.fr/wp-content/uploads/2015/03/RAPPORT-CSEP-V7BAT.pdf

http://igvm-iefh.belgium.be/sites/default/files/downloads/28%20-%20Rapport%20D%C3%A9finition%20du%20concept%20de%20sexisme_FR.pdf

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/07/20/chiffres-taux-dactivite-femmes-maroc_n_7830212.html

http://www.rfi.fr/general/20160307-infographie-egalite-sexes-parite-politique-monde-journee-femmes

http://ethique-sur-etiquette.org/Des-droits-humains-au-travail-2

http://www.bougetaplanete.org/Les-inegalites-hommes-femmes-en

http://ccfd-terresolidaire.org/projets/ameriques/colombie/parole_1330

http://www.norvege.no/News_and_events/Informations-sur-la-Norvege/Legalite-entre-les-femmes-et-les-hommes-en-Norvege/#.V9TQqpjhDIU

https://www.eda.admin.ch/countries/benin/fr/home/cooperation-internationale/themes/egalite-hommes-femmes.html

 

 

Statistiques:

http://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Employment_statistics/fr

http://siteresources.worldbank.org/INTWDR2012/Resources/7778105-1299699968583/7786210-1315936231894/Overview-French.pdf

http://www.touteleurope.eu/actualite/taux-d-emploi-des-femmes-et-des-hommes-dans-l-ue.html