1815

Explosion du volcan de Tamboura. Elle refroidit brusquement le climat global. 12.000 victimes directes et 92.000 morts de famine.

1913 

Henk Sneevliet, militant syndicaliste aux Pays-Bas, arrive en Indonésie.

1914 

Fondation de l’ISVD, l’Union social-démocrate indonésienne, un premier noyau du futur Parti communiste indonésien. Sneevliet préconise, pour les marxistes indonésiens, une collaboration étroite avec le mouvement nationaliste de masse Sarekat Islam.

1917 

Sneevliet invite le peuple javanais à s’inspirer de l’exemple russe et mène une agitation révolutionnaire parmi les marins et les soldats.

1918 

Sneevliet est expulsé du territoire par le gouvernement colonial hollandais.

1945 

Le 17 août, Soekarno proclame l'indépendance vis à vis des Pays-Bas.

Il devient président de la République (- 1967)

Soekarno

1949 

L'Indonésie, colonie hollandaise, devient indépendance après une lutte armée contre le colonisateur.

Soekarno est le dirigeant nationaliste.

1957

Une rébellion éclate en protestation au projet de Soekarno d'instaurer une "démocratie dirigée" mettant fin à la démocratie parlementaire (- 1961).

1963

L'Irian Jaya (Papouasie occidentale) est rattachée à l'Indonésie.

1965 

Septembre 1965

Le président nationaliste Sukarno a imprudemment trop soutenu le parti communiste (PKI, près d'un million d'adhérents, pro-Pékin) afin d'assurer son pouvoir contre l'armée et s’est ainsi attiré la vindicte des Etats-Unis, alors que la guerre au Vietnam s'intensifie.

Le 30 septembre, un petit groupe d'officiers progressistes tente de décapiter l'Etat-Major par un coup d’Etat. Six généraux indonésiens sont assassinés.

Le PKI est accusé par le général Suharto d'avoir monté le coup.

Octobre 1965

Une véritable terreur blanche provoque l’assassinat de milliers de militants communistes et d’autres groupements de gauche.

Suharto fait arrêter puis exécuter des centaines milliers de communistes, sympathisants ou supposés tels (en six mois 500.00 prisonniers tués dans les camps, un million d'emprisonnés), avec la bénédiction des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne qui vont soutenir le régime de terreur de Suharto pendant plus de 30 ans.

Selon les sources, ce massacre a fait entre 500.000 victimes et 1 million de morts. De nombreuses victimes dans la communauté chinoise.

1966 

Dictature de Suharto (- 1998).

Suharto

1975

Le Timor oriental déclare son indépendance. L’armée indonésienne envahit le teritoire. Elle renverse un gouvernement populaire et progressiste dirigé par le Fretilin, le mouvement d’indépendance du Timor oriental. Cela marque le début d’un quart de siècle d’occupation brutale qui va faire  environ 200.000 morts au Timor.

1997

Le Timor oriental obtient son indépendance après 25 ans d'occupation.

1993

Marsinah, militante ouvrière est violée et assassinée par les militaires.

1998.

Alors que la crise financière de l’Asie de l’Est en 1998 touche de plein fouet l’Indonésie, le régime Suharto est ébranlé par des manifestations de masse contre l’inégalité économique, la pauvreté, la corruption et les abus de pouvoir. Le pouvoir contribue à organiser des pogroms contre la minorité chinoise du pays, essayant avec un certain succès de détourner le mécontentement contre ce bouc émissaire traditionnel.  

Départ forcé de la dictature du général Suharto. Début de l’ère Reformasi.

2002 

Le 12 octobre, sanglant attentat au coeur d'un quartier touristique à Bali, 202 morts. Réalisé par une branche d'Al-Qaida.

2004

Tsunami, consécutif à un séisme de magnitude 9 au large de l'Indonésie, 220.000 morts en Asie du Sud-Est. 

Election à la présidence de Susilo Bambang Yudhoyono (- 2014).

Meurtre de Munir, militant en vue des droits de l’homme.

Munir10086_image.jpg

2005

Accord de paix avec la rébellion séparatiste dans la province d'Aceh.

2009 

En juillet, réélection du président Yudhoyono (SBY), général de l’ère Suharto.

2001 Grève des dockers à Jakarta contre les contrats précaires.

2012 Début octobre, grève de 24 heures dans 80 zones industrielles.

2014 

En octobre, élection présidentielle remportée par Joko Widodo. Ses adversaires laissent entendre qu'il ne serait pas musulman.

Widodo lance un programme d'infrastructures.

2016 

Résurgence d’intolérance religieuse. Manifestations d'extrémistes musulmans (FPI) dans la capitale contre les blasphèmes du gouverneur de Djakarta, d’origine chinoise et protestant, Ahok.

Ahok est condamné à la prison.

2017 

En février, élections régionales.

2018 

Catastrophe En décembre, tsunami.

Population 264 millions d'habitants.

Développement de la classe moyenne nouvelle en ville qui fait 50%. Elle est conservatrice et musulmane.

La minorité chinoise indonésienne occupe un statut commercial privilégié et sont les cibles de campagnes racistes.

La grande majorité des musulmans pratique un islam pluraliste qui se veut différent de celui du Golfe.

87 % de musulmans. Minorité chrétienne (10 % de la population).

Economie Les programmes de Widodo en matière de protection sociale et de le contre la pauvreté lui permettent d'avoir le soutien des classes les plus défavorisées.

2019  

Élections Élection présidentielle en avril remportée (55 %) par Joko Widodo contre un ex-militaire soutenu par les islamo-conservateurs. Widodo est soutenu par les musulmans libéraux et la plupart des minorités ethniques et religieuses.

2050 

Population 322 millions d'habitants.

carte de l'Indonésie

© Inprecor/JR