Publié le 16/10/2017

Lisle-sur-Tarn

La municipalité lisloise avait convié les riverains de l‘aire de jeux actuelle pour leur présenter l‘espace intergénérationnel qui va se positionner sur l‘existant avec une surface de l‘aire de jeux agrandie. Cette réalisation sera ouverte à tous, des enfants aux seniors en passant par les personnes à mobilité réduite. La municipalité a souhaité ainsi répondre aux demandes venues des jeunes et des plus âgés. Cette nouvelle aire est structurée autour de différents pôles (décapark, parcours seniors, balançoire, elliptique, jeux à ressorts..) regroupés en 1 seul lieu afin de développer un esprit ludique tout en partageant des moments de détente. L’entreprise Kaso, retenue pour la réalisation, a témoigné de nombreux retours positifs d’installations similaires. Cette démarche de bien vivre ensemble entre générations s’inclut dans une démarche plus générale tourisme et famille avec un cheminement, un échange entre le centre-ville et le lac de Bellevue.

Publié le 06/10/2017

Les habitants ont découvert un city-stade flambant neuf. Il a été inauguré avec un premier tournoi de foot et de basket.

Annoncé lors de la campagne des municipales, le City-stade était attendu par les enfants, les adolescents, les enseignants et les associations de la commune. Il est situé à proximité de l’école de la plaine, à côté du terrain de tennis et à deux pas du stade de foot. Une très bonne situation géographique. Une bonne centaine d’enfants a participé à un tournoi de football et de basket organisé pour l’occasion par l’entreprise Kaso qui a installé l’équipement et l’équipe d’encadrement scolaire dirigé par Vanessa. Les parents ont assisté à ces compétitions.

Le maire a remercié les entreprises qui ont participé à cet ensemble pour la qualité des travaux réalisés : l’entreprise Bonneau a effectué les terrassements et la plateforme, l’entreprise Kaso la structure et l’entreprise Signal TP les traçages.

Le maire souhaite que chaque habitant puisse en profiter au maximum et espère que cet équipement sera maintenu en bon état. L’investissement s’élève à 46.780 €. Les subventions de la CAF, du Département, de la Jeunesse et des Sports représentent la moitié de l’investissement, soit 23.500 €. Le solde de 23.300 € est financé en autofinancement par la commune.

Publié le 22/05/2017

Publié le 16/02/2017

Actualité>   Grand Sud>  Lot-et-Garonne >   Pinel-Hauterive

Hauterive : le chantier a commencé

Le chantier de l'aire de détente et jeux intergénérationnelle sur Hauterive avance à grande vitesse. Elle est menée par Kaso (jeux) mandataire d'un groupement d'entreprises composé de : Casals pour conception du site et paysagiste, ESBTP pour la voirie et réseaux et Delhemmes pour les espaces verts, pour un coût total de 395 981,46 €.

Les conseillers ont sollicité diverses aides ainsi réparties : 9 000 € de réserve parlementaire (Assemblée nationale), 4 300 € du département, 15 000 € de la communauté de communes du Lot et Tolzac, 129 000 € de DETR (préfecture), représentant un autofinancement de 233 000 € de la commune, les impôts n’augmenteront pas et les habitants s’en réjouissent !

Le 08/02/2017

Groupe Kaso,

Artisan du jeu et du sport

La société française Groupe Kaso a été créée en 1993 par trois associés, toujours aux manettes aujourd’hui. Historiquement basé en Aquitaine, ce spécialiste de la conception, de l’aménagement

d’espaces de jeux pour enfants, adolescents et de l’installation d’équipements ludo-sportifs rayonne sur tout le Grand Sud.

Remettre l’homme au coeur de l’économie locale

La création récente d’une agence sur PACA vient renforcer sa présence en Occitanie, région Lyonnaise et Bretagne-Pays de Loire. Le Groupe Kaso, c’est aussi deux sites de production en France, un déjà labellisé Origine France Garantie, et le second en cours de labellisation. “Dans toutes nos actions, comme lors du rachat du site de Saint-Etienne-de-Tulmont (82), nous avons souhaité montrer notre volonté de réindustrialiser le territoire, remettant l’homme et non les robots au coeur de cette économie, comme en témoigne notre engagement auprès de Biom Attitude. C’est un message fort, très bien perçu par les élus locaux”, déclare Joël Clavé, co-fondateur.

En deux ans, pas moins de 24 emplois ont été créés et sauvegardés sur l’ensemble de ses territoires, doublant ainsi l’effectif de la PME. Ce groupe humain, “qui diffuse un parfum d’appui stratégique aux collectivités”, a les ressources nécessaires pour gérer les projets de A à Z, de la conception à l’entretien en passant par l’installation. A chaque projet, une identité propre. L’équipe R&D propose ainsi des équipements personnalisés, qualifiés par Qualisport, inspirés de l’histoire des territoires où sont installées leurs réalisations. www.kaso-jeux.com

Monsieur le Maire de Murat sur Vèbre transmet ses vœux avec sa nouvelle Aire de jeux en arrière-plan

Publié le 12/12/2016

Actualité > Grand Sud > Tarn-et-Garonne > Mairie de Campsas

Un nouvel équipement à destination des jeunes et des familles

La commune a souhaité développer et compléter ses équipements sportifs avec la construction d'un city-stade. Ce terrain multisport de 24x12 est situé à proximité de la salle des fêtes. Il s'agit d'une infrastructure construite par la société Kaso, implantée dans le département. L'entreprise EMTP a, qué elle, réalisé la plate-forme. Ce terrain recouvert de gazon synthétique permet la pratique de sports différents (football, basket-ball, handball, volley-ball, tennis, badminton). Devant la constante augment de la population adolescente et jeune habitant dans la commune et ne disposant pas de lieux appropri permettant de se retrouver tout en se détendant, la volonté des élus a été de lui offrir un équipement d loisirs et de convivialité associé à un véritable outil pédagogique et ludique.

Le coût de cette aire de jeux est de 53 430 € HT. La commune a bénéficié de partenariats financiers a de l'état, du conseil régional, du conseil départemental et de la Caisse d'allocations familiales, pour un montant de 38 184 €.

à accès libre, cette infrastructure sera dédiée également aux enfants de l'école et du centre de loisirs.

Un projet d'utilisation va être mis en place en association avec les différents utilisateurs.

Les élus en appellent au civisme de chacun pour que cette installation soit un lieu de plaisirs partagés dans le respect des joueurs et des équipements proposés.

Le 29/11/2016

Urban Park sous les feux de la rampe. La société, spécialisée dans la conception et l’installation des aires de glisse pour skate, roller et BMX, a été reprise avec bonheur par le groupe Kaso.

C'est une belle histoire économique, humaine surtout. C'est l'histoire de gens qui croient à ce qu'ils font et qui le font bien, démontrant qu'en France avec de la ténacité, des idées et de la technicité, on peut y arriver. C'est d'abord l'histoire des frères Tardy, des menuisiers d'Écully, qui après un séjour aux États-Unis se lancent au milieu des années 80 dans la réalisation de rampes pour la pratique de la planche à roulettes et surfent ainsi sur la vague skate naissante.

D'Écully à Tarare

L'embellie durera 20 ans avant un premier dépôt de bilan de Funramp en 2005 puis un second en 2011 avant que les sous-traitants, les métalliers ESA de Roanne,Tarres de Saint-Martin-en-Haut et Joël Clavé, patron du groupe Kaso d'Andernos-les-Bains (Gironde), qui assure la distribution, ne s'organisent vraiment pour relancer l'entreprise rebaptisée Urban Park et installée dans des locaux high-tech dans la zone du Cantubas à Tarare. « Chacun est désormais à sa bonne place » résume aujourd'hui M. Clavé. Le plan de continuation accordait cinq ans pour combler le passif de 370.000 €. Ce sera fait en deux. Et la sortie du plan se fera l'été dernier par anticipation. « Ce qui est extrêmement rare », souligne Joël Clavé. Le nombre de salariés passe de trois à huit, le chiffre d'affaires de 460.000 € en 2011 à 1,8 M€ cette année.

Le plan grand skate park de France

Entre-temps, Urban Park a construit le plus grand skate park en extérieur de France, quai des Chartrons à Bordeaux, soit 2.000 m ² de glisse, s'est associé au champion du monde de roller, Anthony Avella, et s'est appuyé sur la force de frappe commerciale de Kaso (47 salariés, 6,5 M€ de chiffre d'affaires), initialement spécialisé dans les aires de jeux pour enfants et qui s'est aussi implanté avec efficacité sur le marché des city-stades (100 modules vendus cette année). « La première chose que l'on fait quand on discute avec un maire, c'est de voir avec lui à quoi sert un city-stade, qu'est-ce que cela peut apporter à sa commune en terme d'animation, de vie sociale,æ Ce n'est pas un simple équipement de plus », explique Joël Clavé, qui fut lui-même conseiller municipal à Andernos pendant 20 ans et dont le groupe réalise 80 % de son activité auprès des collectivités. « Nous avons conclu un partenariat avec Gerflor ( leader mondial des sols sportifs qui emploie 650 personnes à Tarare. N.D.L.R) pour les sols de nos city-stades. Nous sommes partis de ce qui a été fait dans le quartier de La Plata à Tarare. Nous offrons ainsi la même qualité de sol aux petites communes qui ne peuvent pas se payer un gymnase. »

54 % du chiffre d'affaires réinjectés localement

Urban Park a également noué des liens avec le chantier naval Méta de Tarare afin de pouvoir utiliser sa maîtrise du Strongall®, un aluminium très résistant avec lequel il réalise la coque de ses bateaux, pour concevoir des rampes de glisse haut de gamme. L'implication locale d'Urban Park et du groupe Kaso est un leitmotiv. 54 % de la richesse octroyée par nos clients est réinjectée dans le territoire en emplois, en formations, en sous-traitance, en investissements, en fiscalité,æ C'est la contribution sociétale de l'entreprise », explique Joël Clavé

Ludovic Daim, Tarare Économie

Le 05/09/2016

L'Eclaireur du Gâtinais : le ludiparc de prouville est né.

Publié le 06/09/2016

 Anglet : la nouvelle aire de jeux interactive séduit les enfants

Publié le 25/07/2016

Depuis le 15 juillet, une aire de jeux d’un nouveau genre a été installé place du Général-Leclerc. Un concept quasi-inédit en France

A Anglet, un curieux tapis orange a fait son apparition, le 15 juillet, place du Général-Leclerc. Il s'agit d'une aire de jeux interactive, développée par une entreprise située à Urrugne. Elle se compose d'une borne technologique et d'un tapis sensitif lumineux composé de croix et de ronds qui scintillent.

Avec les pieds

Seul ou en équipe, les joueurs se servent uniquement de leurs pieds pour tester des jeux comme le morpion, les chaises musicales, le mémo animaux ou encore la mission Sensigom, un jeu de réflexes qui consiste à sauter le plus rapidement possible sur les cercles qui apparaissent.

Un nouveau terrain de jeu interactif qui semble plaire aux enfants : "Mon jeu préféré, c'est la mission Sensigom parce qu'on bouge dans tous les sens et qu'il y a des pièges", explique, tout sourire, Valentin, 7 ans.

"Une très belle initiative" assure sa grand-mère qui l'observe jouer depuis le banc : "Mes deux petits-fils ont repéré très vite l'aire de jeux. Cela fait un moment qu'ils jouent. Les parents sont en train de faire les courses. C'est parfait, cela les occupe en attendant", explique-t-elle, ravie.

16. 000 euros investis

C'est dans le cadre des projets menés par les conseils de quartier d'Anglet, que l'installation de cette nouvelle aire de jeux a été décidée. Une offre qui répond à une demande émanant des familles, nombreuses à fréquenter ce secteur et qui regrettaient l'absence de jeux pour les enfants.

Ce nouvel équipement vise à rendre cette grande place plus ludique. Il a nécessité un investissement de 16.000 euros. Anglet est la deuxième ville de France à avoir opté pour ce concept.

Précision : cette nouvelles aire de jeux est en accès libre tous les jours de 9h30 à 22 heures.

Bientôt une estrade

Pour compléter l'aménagement de la place du Général-Leclerc et pour l'animer davantage, une estrade, pouvant accueillir des groupes de musique, sera prochainement installée sous le kiosque.

http://www.sudouest.fr/

DOMBASLE-SUR-MEURTHE : LE SKATEPARK FAIT DES HEUREUX

25/07/2016

Le rêve est devenu réalité. Le skatepark tant attendu par les jeunes est opérationnel. « Bonjour M. le Maire. Je m’appelle Titouan, j’ai 8 ans et j’habite à Dombasle. J’aimerais savoir s’il est possible de construire un skatepark sur une place de Dombasle, un peu comme celui de Damelevières. J’ai fait signer les copains et les parents qui sont intéressés. Merci », signé Titouan.

En août 2014, ce jeune garçon avait écrit une belle lettre qu’il avait lue de vive voix au maire David Fischer, qui lui avait répondu que de nombreux jeunes étaient en effet intéressés par ce projet. Le rêve de Titouan vient de se réaliser grâce aux élus qui ont repris le projet à leur compte. « Il est important de tenir compte de l’avis de notre jeunesse quand c’est du domaine du réalisable », glisse David Fischer.

Un tel projet était lourd à porter uniquement par des jeunes. Le soutien d’adultes était donc indispensable. Il a été encadré par des élus de la commission jeunesse. Il est apparu qu’il était nécessaire de bien réfléchir aux modules à implanter (half-pipe, mini-rampe, quarter, pyramide, plan incliné, vague…). À deux pas de l’Espace René-Haby, c’est la place de la République qui a retenu l’attention des élus, des jeunes conseillers juniors et des services techniques. Le choix de l’emplacement était important. Il fallait en effet qu’il soit facilement accessible pour les jeunes mais aussi un peu isolé pour éviter les problèmes de voisinage.

Inauguré en automne

Coût de cette première tranche : 35.000 € TTC. Les modules sont posés sur les exercices budgétaires 2016 et 2017. Car installer un quarter, un incliné, une pyramide, une table street et une double marche coûtent tout de même 70.000 € TTC. Sur ce skatepark sont admis bien évidemment les skates mais aussi les rollers, les trottinettes et les BMX.

La piste terminée, les modules installés, les jeunes ont investi les lieux pour s’adonner à leur passion. Ce skatepark sera inauguré à l’automne prochain.

Publié le 20/07/2016

La société Urban Park retrouve le succès

Publié le 12/06/2016

 Finalisation du City Park

Publié le 29/02/2016

Maryse Clerc, maire-adjointe, était présente à la finalisation du City Park.

© PHOTO ALAIN MICHAUD

Vendredi dernier, à 15 heures, les derniers sacs de sable fin ont été versés par les jeunes Castelnoviens sur la pelouse synthétique de leur futur City...

Vendredi dernier, à 15 heures, les derniers sacs de sable fin ont été versés par les jeunes Castelnoviens sur la pelouse synthétique de leur futur City Park. Un projet mené à son terme par la municipalité de Châteauneuf-sur-Charente qui avait été sollicitée par le conseil municipal des jeunes.

Cette aire de loisirs innovante a été réalisée par l'entreprise artisanale française Kaso, agence de Lusignan (86), qui avait été retenue sur appel d'offres. À ce sujet, une demande de subvention au titre de la réserve parlementaire (Sénat) avait été faite en séance du conseil municipal du 24 juin 2015.

Des jeunes motivés

Le chantier - d'un coût global de 43 692 euros - a reçu une subvention du Conseil départemental de la Charente d'un peu plus de 5 460 euros. Le City Park est situé à proximité du complexe multisport François-Gabart. Les techniciens de l'entreprise Kaso ont assisté et guidé les jeunes volontaires présents ce jour-là. Sur place, vendredi, il y avait aussi des élus locaux, avec Maryse Clerc, maire adjointe et Christian Bonneau, conseiller municipal.

Interrogée sur la motivation des jeunes, Maryse Clerc a utilisé cette formule : « Nos jeunes de Châteauneuf se sont eux-mêmes, auto mobilisés. » Leur participation à la finalisation technique, leur enthousiasme pour profiter pleinement de cette nouvelle aire de jeux était réellement communicative.

Le succès de cette opération n'est certainement pas dû au hasard. L'entreprise Kaso pratique la « Biom attitude » qui consiste à soutenir l'emploi avec une forte implication dans la vie associative et économique locale. Cette stratégie s'applique aussi dans sa politique d'achats, son action sur l'environnement et ses investissements dans le bien-être du personnel.

Déjà opérationnel, le City Park de Châteauneuf-sur-Charente sera inauguré prochainement.

Alain Michaud

La Dépêche du Midi Le 01/10/2013

Graulhet (81). Une aire de jeux fleurie Place Jean Moulin

Après celles de la place Bosquet, destinée aux enfants de deux à six ans, du stade Noël Pélissou située à proximité du city stade, et de Crins destinée aux 6-15 ans, la quatrième aire de jeu est implantée sur la place Jean-Moulin. Cette implantation fait suite aux travaux de rénovation de la place. Le coût de ce nouvel équipement s’élève à 15 000 euros. Il s’agit en effet d’un jeux sur le thème des «pirates» entouré. Pour plus de sécurité, d’une clôture rigide verte munie d’un portillon. Ces équipements s’inscrivent dans l’animation des quartiers de la ville pour contribuer au «vivre ensemble» dans un espace où se retrouvent enfants mais aussi les parents et grands parents. Comme les trottoirs lorsqu’ils sont praticables par les poussettes, ils constituent aussi un des petits «plus» pour décider les jeunes couples qui souhaiteraient venir s’installer à Graulhet.