Avant publication, les documents mis en ligne ont été communiqués au candidat concerné pour corriger d'éventuelles erreurs  et proposer un lien pour présenter leurs explications.

Pas de réponse de M. Mélenchon ni de son équipe de campagne.
 

Historique : “Le RIC, le parti, et le candidat…”

France Insoumise - Front de Gauche
Jean-Luc Mélenchon


Le Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC) est une réforme tout à fait singulière. C'est en effet le seul outil démocratique et efficace qui permettrait au peuple de tenter de faire adopter toutes les autres réformes, soutenues par une majorité de citoyens.

C'est une aspiration profonde des Français. (Note 1)

Sommaire :

La carrière politique de JL.Mélenchon

En 1993

En 1997

De 2002 à 2004

En 2009

En 2012

En 2015

En 2016

Note 1 Quelques sondages sur RIC

Note 2. Le RIC dans le programme FDG 2012 : «  L’humain d’abord »


L
a carrière politique de JL.Mélenchon

JL.Mélenchon a commencé la politique à gauche dès le lycée, puis à l'unef et au PS dès 1976 et pendant 33 ans, jusqu'à 2009, où il crée le Parti de gauche avec Martine Billard.

Il a été élu trois fois sénateurs (en 86, en 95 et en 2004).


En 1993

Après la défaite socialiste aux législatives de 1993, à notre connaissance JL.Mélenchon n'a pas demandé au groupe socialiste au Sénat de mettre à l'ordre du jour à sa prochaine niche parlementaire, le projet de loi en faveur du référendum d'initiative citoyenne adopté par ses amis du gouvernement Bérégovoy et déposé sur le bureau du sénat le 10 mars 1993. Le RIC aurait permis aux citoyens notamment d'opposition de contrôler l'action du RPR.

Celui-ci ayant , en 4ème de 20 promesses, l'instauration du RIC dans l'année 93, cette mise à l'ordre du jour, en cas de vote contre du RPR, aurait établi le mensonge électoral et des manifestations auraient pu être organisées, et avec de fortes participations plus de 80% des Français étant favorables au RIC. (Note 1)


En 1997

Quand le PS était majoritaire à l'Assemblée nationale, JL.Mélenchon n'a pas déposé au sénat une proposition de loi en faveur du RIC. Il pouvait, par exemple, actualiser le projet de loi de M. Bérégovoy déposé au Sénat ! Mais que le peuple ne soit pas réduit au silence entre deux scrutins de même niveau n'était déjà pas une priorité pour lui...

De 2002 à 2004

Bien que la profession de foi du second tour de J.CHIRAC indiquait :
Renouveau : Référendum d’initiative populaire, référendum local.”

JL.Mélenchon n'a pris aucune initiative pour le RIC et à notre connaissance il n'a pas déposé d'amendement instaurant un véritable RIC lors des débats sur la scandaleuse loi du 13.08.2004.


En 2009

Estimant que le PS n'est pas assez à gauche, JL.Mélenchon crée le Parti de gauche et se présente dans le Sud-Ouest aux Européennes où il est élu. (8,15% des SE.)


En 2012

JL.Mélenchon se présente à la présidentielle et aux législatives. Le RIC est inscrit dans le programme du Front de gauche " l'Humain d'abord!" (note 2)

Mais malgré de nombreuses relances du CLIC, pas un seul parlementaire du groupe à l'Assemblée nationale ou au Sénat n'a déposé une proposition de loi en faveur du RIC, alors qu’avec plus de 1,3 millions de signatures anti loi travail, le RIC aurait permis d'abroger la loi !


En 2015

Pour les Régionales, pas une seule liste Front de gauche n'a accepté de signer l’engagement public pour une simple application démocratique de la Loi du 13.08.2004 (RIC à la demande de 10% des inscrits).


En 2016

Le 10 décembre 2016, le RIC étant la seule garantie que les promesses soient tenues, le CLIC a demandé à JL.Mélenchon (comme à tous les candidats) de faire déposer d'urgence par ses soutiens parlementaires une proposition de loi en faveur du RIC. Il n'a pas jugé bon de le faire ni même de répondre…

Le tableau récapitulatif rendra compte des engagement public pour le RIC communal des parlementaires-maires et des maires inscrits sur les listes régionales FGD.


Note 1 Quelques sondages sur RIC

75% favorables au RIC selon sondage de VIAVOICE septembre 2016

82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. » ( Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003).

88 % des Français pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p. 112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po)


Note 2. Le RIC dans le programme FDG 2012 : «  L’humain d’abord »

L’IMPLICATION POPULAIRE PERMANENTE page 25/38

" Le référendum, ou toute autre forme de consultation populaire directe, pourra être initié par voie de pétition réunissant un pourcentage conséquent de la population. (…)

L’initiative d’une loi sera ouverte aux citoyennes et aux citoyens, aux organisations syndicales et aux associations."


Législatives 2017 (Retour au tableau)