Système Économie Dynamique - basé exclusivement sur la qualité - de Services (SEDS)

Ce principe économique qui est à l'heure actuelle enfin constaté comme requis, est basé sur 3 pôles complémentaires qui garantissent un équilibre international sain et clair. Depuis 2008, suite aux problèmes constatés dans les systèmes économiques conséquence de l'affaire des subprimes, les économistes reconnaissent qu'il faut construire un système plus clair, basé exclusivement sur les besoins réels de la population mondiale et non plus utiliser un système mathématique incontrôlable où des opérations peuvent être faite pour “recréer” des capitaux à partir de rien et dissimuler des pertes en créant des valeurs virtuelles qui n'ont qu'un effet très dévastateur sur l'économie réelle.

Les 3 pôles sont :

Il faut remettre l'humain à sa place, et non plus confier le monde à quelques-uns d'entre eux, qui se font payer par tous les autres pour choisir des directions horizontales alors que seule une progression verticale est utile à l'humanité (avancée des connaissances technologies et du bien-être de chacun) avec un système permanent d'auto-évaluation des résultats obtenus, suivant une seule valeur identifiable et mesurable par tous : la qualité de service (profit obtenu par le client final). Il est depuis peu admis, que ce n'est pas en corrigeant quelques défaillances dans un système qui a déjà dérapé dans toutes les directions pour arriver à ce ramassis de problèmes non mesurables, mais dont les effets négatifs se font sentir même si ils ne sont pas chiffrables. Il faut comprendre que tout est lié, ne serait-ce que sur le plan économique, et tout découle du reste. Ainsi, en résolvant un problème particulier, on modifie les effets de milliers d'autres problèmes annexes qui découlent soit de ce qui a été conservé soit de ce qui a été introduit pour "améliorer" le système. Aucun humain ne peut mesurer les effets globaux d'une action particulière sur le système actuel, la seule certitude est que cet acte est provisoire, et qu'il nécessitera dans un avenir proche de nombreuses autres adaptations à venir pour tenter d'éviter d'autres catastrophes imprévisibles. Le fait que les chances soient très différentes pour toute entité du système (être humain, société, communauté, ...) fait que cela crée un chaos qui est très gênant pour ceux qui perdent et peu glorieux pour ceux qui gagnent.

Il faut ainsi que cela a été déclaré en 1994 par EJFJ Corporation SSP (Société de Consulting en Ergonomie du Groupe industriel Medical Technologies), tout remettre à plat, et instaurer des règles claires, explicables, justes, en offrant à toutes les personnes disposant de ressources utiles à la communauté de les mettre à profit pour générer plus de ressources (capitaux, valeurs investies, idées, produits, services utiles, ...).

Voici ce qui est requis pour l'humain, afin de promouvoir les interactions entre les personnes compétentes et utiles et bloquer les profiteurs et les personnes malhonnêtes :

Tout ceci n'est faisable que dans la mesure où il y a 3 pôles dans le système, et non comme actuellement où il y a des entreprises qui font des bénéfices gigantesques au détriment de la communauté (bénéfices pour quelques actionnaires) et des instances publiques qui tentent de pallier aux manquements que subissent les contribuables. Vous remarquerez que je parle des contribuables et non des habitants, car il y a forcément de nombreux exclus et au cours d'une vie il y a souvent plusieurs phases plus ou moins difficiles, et chacun risque le pire à un moment ou à un autre... Il n'y a aucune garantie, il y a des palliatifs pour les cas exceptionnels qui sont payés par les contribuables, soit ceux qui génèrent des profits pour la société en travaillant! Il y a une double sanction des personnes actives, qui payent pour ceux qui ne peuvent l'être (rarement de leur seul fait!) et pour elles mêmes pour leur fin de vie et pour les cas de maladie ou de chômage. Le système social est le cancer de la société avec des métastases incontrôlables, qui ont des effets au moment présent et à l'avenir et où rien n'est prévisible à long terme... Tout est au coup par coup, chacun souhaite ne pas avoir de problème tout en souhaitant pouvoir récupérer tout ce qu'il a investi au cours de sa vie et si possible plus. Il y a là une aberration car il n'y a aucune équité entre deux personnes. Le système social EJFJ instaure un système dynamique de réserves, que chacun gère à sa guise (selon les normes de BancaMed International SSP) selon les conseils avisés ou obligations imposées par le conseiller personnel de BancaMed International SSP. Le système de premier, deuxième et troisième pilier est un système qui a évolué par étape au cours du temps, en étant complété par d'autres choses utiles pour certains, or il n'offre aucune garantie en temps de crise et il oblige à subir tout ce qui n'avait pas été prévu auparavant!

Le système doit être évolutif, encourager à l'optimisation, en mobilisant les capacités de chacun et en supprimant au maximum toute forme de risque dans quelque processus que ce soit. Les banques privées sont pas armées pour pouvoir assumer les problèmes, elles ont pour objectif de récolter l'argent, le gérer provisoirement (le plus longtemps possible) en payant une infime part des bénéfices générés au propriétaire des fonds. La banque utilise toutes les options à disposition avec comme seul objectif de faire un maximum de revenus, mais certains profiteurs (comme Bernard Madoff) peuvent se placer en intermédiaires et abuser des banques, au détriment de leurs clients... Tout ceci est permis car ce n'est pas le résultat final qui est rétribué (qualité de service réel) mais les opérations intermédiaires, les investissements de temps, les interventions inutiles, les pertes de temps, ... qui sont facturées au "bénéficiaire final, ou à défaut à la communauté internationale. Rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme disait un chimiste (scientifique). Les banquiers sont maintenant des mathématiciens, qui répercutent des erreurs et des abbérations mathématiques pour susciter des intérêts virtuels. Tout ceci n'a rien de réel, ainsi une marchandise chargée en Afrique peut doubler voir tripler ou quadrupler de valeur lors de son transport avant d'arriver en Europe, or le transporteur lui ne touche que 1 à 3% du prix initial de cette marchandise! Ceux qui prennent ces capitaux intermédiaires frauduleux ne sont pas des prestataires de services, ce sont des parasites du système économique international, qui savent juste utiliser les outils qui leurs sont mis à disposition... Il faut savoir qu'il y a des obligations réelles, des besoins. L'humain est plus important que l'argent, et il n'y a aucun bénéfice réel quand il y a de la souffrance générée. Il faut établir un système nommé Système d'Economie Dynamique de Services, instaurant à nouveau les bases légales de ce qui est utile à l'humain...

La Terre est actuellement dans une phase de changement, nous arrivons peu à peu au bout des ressources de pétrole, nous constatons des effets sur l'environnement maintenant que nous pouvons mieux comprendre ce qui nous entoure, et nous avons besoin de dynamiser une économie propre... Des mesures sont prises par les États pour encourager les projets écologiques, en utilisant des capitaux qui avaient été donné par les populations pour d'autres usages (amélioration des services du système de Santé, amélioration du système politique, investissements pour permettre la réduction des gaspillages par les administrations, amélioration du système éducatif, réduction des charges salariales, sociales et fiscales pour améliorer le niveau de vie des habitants, qui actuellement paient beaucoup de tentatives politiques infructueuses (gaspillages) et ce, dans quelque pays que ce soit! Personne n'a ole choix, personne ne contrôle rien, mais tout le monde assume les défaillances des systèmes qui sont enfin de plus en plus constatées. Je ne veux pas vous faire peur, mais les mesures gouvernementales afin de limiter les effets de la crise économique sur des sociétés anciennes basées sur des systèmes archaïques et n'ayant comme seul bénéfice actuel de fournir du travail à des milliers de personnes, sont des investissements dans ce qui ruine votre économie. Vous maintenez le pire du système et leur permettez de croiser les bras et d'attendre les effets à venir des aberrations passées (dans lesquelles ils ont joué un rôle prédominant). L'avenir dépend des 46 sociétés du Groupe Medical Technologies qui attendent de pouvoir redéfinir un système économique convenable (dynamique) pour pouvoir démarrer une activité performante et attendue par les entreprises existantes dont les services sont reconnus et par tous les particuliers qui sont actuellement victimes d'un système amorphe, injuste et corrompu... où personne n'assume quelque responsabilité que ce soit, car c'est toujours la faute à autrui!

Le système EJFJ (DSES) repose donc sur 3 pôles, basés sur des sociétés de services, qui ont de lourdes obligations légales imposées par les Gouvernements, les sociétés du et tous les partenaires qui créent la dynamique économique mondiale (inventivité, créativité, productivité, respect de l'humain,...) ainsi que le bon sens (rigueur propre à Groupe Medical Technologies qui oblige à rechercher la perfection pour l'humanité et non quelques sous pour quelques personnes comme ce que font actuellement toute société). Il est aussi à noter que dans ce principe économique, le statut d'entreprise change et se simplifie grandement, car il y a obligation légale pour une société d'être au meilleur niveau, d'avoir une activité spécifique, d'avoir une qualité de services reconnue par sa clientèle (rétributions, garanties de revenus pour la société), et non seulement l'obligation légale de présenter un bilan permettant après nombreuses interventions administratives, de prélever des impôts. Le prélèvement des taxes se fait en temps réel, sur tout encaissement d'argent d'un des 3 pôles, à savoir Bill International Technologies SSP, se chargeant de toute la facturation de services! L'institut bancaire BancaMed International et ses concurrents (HSBC et ses partenaires, Credit Suisse et partenaires) stockent l'argent, et font des transferts de compte à compte, et établissent un bilan déterminant les gains de chaque propriétaire de fond, et rétribue chaque pays au pourcentage annuel (10%) de la somme du compte (en temps réel). Il y a donc réglement via Bill IT International SSP à chaque pays, de la somme qui lui revient, détenue sur tout compte bancaire, de tout habitant, automatiquement! Le client se voit facturer chaque mois les coûts d'imposition de son pays d'établissement (choisi annuellement selon là où il passe le plus de temps, là où il gagne la plus grosse somme d'argent, ou là où il réside). Les pays sont en concurrence, et il y a une limite très stricte et automatique du pourcentage d'imposition. Les Etats ont tous les mêmes chances, à eux de se débrouiller pour profiter de ce qu'ils reçoivent mensuellement... Dans le Système d'Economie Dynamique de Services, les États ne peuvent avoir des dettes illimitées, ils peuvent emprunter à d'autres États, qui deviennent, selon le pourcentage prêté, tuteurs de l'État qui a eu besoin d'aide financière! Là aussi, il y a responsabilisation de tout individu, même le Gouvernement a des responsabilités... Lors de tout encaissement ou paiement via Bill IT, les transferts de fonds se font presque instantanément (de 2 à 10 secondes si automatique, avec possibilité d'annuler par l'une des deux parties dans les 15 minutes qui suivent ou maximum 12 minutes en cas d'intervention requise par des techniciens de Staff COM Network en cas de gros problèmes technologique). De plus, lors de tout transfert de fond, le statut du bénéficiaire peut évoluer, et les règles d'encaissement légales dans son pays officiel (selon choix décrit ci-dessus) sont appliquées, avec retenue des charges sociales, des cotisations aux services annexes (assurances, médecine, ...) et des frais éventuels si il y a quelque-chose de particulier. Par exemple, pour un héritage hors de la famille, il y a 30% de retenue qui sont partagés entre les 3 États de domiciliation, d'origine et d'activité pécuniaire. Toutes ces règles sont internationales, imposées aux Etats et très profitables à tous, car il y a automatisme et réalisation immédiate des transferts de parts dues, et pas de recours ou de procédures longues et onéreuses ou de tromperie ne profitant jamais à ceux qui ont peu de moyens... Grace à ceci, il n'y aura plus besoin "d'aides" internationales, de versements de pays riches au "profit" de pays "pauvres" que l'on qualifiait il y a peu de "pays en voie de développement"... L'Europe est en déclin, l'Allemagne est un pays qui se reconstruit après l'unification, ils rattrapent leur retard et par conséquent les problèmes qu'ils rencontrent sont la simple conséquence de ces interventions par contre l'Italie, la France, l'Angleterre n'ont eux aucune excuse, et leur situation qui empire démontre que ce ne sont même pas des pays en voie de développement! Et mieux vaut avoir du retard, que de perdre son avance voir même de décliner au point de se faire dépasser par de nombreux autres pays qui eux progressent... Il est vrai que ce déclin peut être dissimulé par l'utilisation de ressources virtuelles, qui se traduisent en dettes de plus en plus incommensurables pour chacun des pays. Il est aussi à noter que la dette est répartie entre tous les pays du monde, et que les moyens financiers de chacun dépendent directement du montant total de la dette! Il faut impérativement des règles internationales et une égalisation des chances afin de diminuer les risques dus aux injustices incompréhensibles... Il faut obligatoirement réfléchir à ce qui doit exister, ce qui est nécessaire à l'avenir. Il y a automatiquement un nivellement car rien n'est parfait, et comme il y a des mouvements de fonds et des mouvements de population, des bonnes idées sont réalisées partout, mais bien trop tard! Il faut obliger à l'excellence, et encourager la création tout en permettant la généralisation de tout ce qui est utile tout en bloquant durablement tout ce qui est néfaste! Les 3 pôles de l'Economie Dynamique de Services impose de faire celà et offre un équilibre très stable à l'Economie mondiale qui est de plus en plus souvent fragilisée par des crises économiques, qui n'ont pourtant rien "d'économiques" car elles coûtent cher et ne servent jamais à rien puisque les corrections opérées le sont que pour éviter exactement la même crise la prochaine fois, or il y a des millions de risques et de lacunes dont les effets seront une future nouvelle crise économique... Il faut impérativement que le monde se dote d'un vaccin anti-crise économique, et ce vaccin, une fois de plus, est fourni par EJFJ Corporation SSP (comme en médecine avec l'Endothérapie Virale et comme en informatique avec la solution autonome et évolutive de Tegam International) et se nomme Système d'Economie Dynamique de Services (SEDS) où tout est remis à sa juste place et où chaque être humain utile et performant peut prendre la place qu'il mérite... Évidemment il n'y a plus place pour les escrocs, pour les incapables, pour les imbéciles, ... mais comme personne n'est fondamentalement mauvais, chacun pourra tirer profit du système EJFJ sans nuire à quiconque, chacun y a sa place. il est à noter que toutes les économies faites sur les gaspillages, les charges administratives, les pertes de temps inutiles pour appliquer les spécificités locales injustifiées, les délits d'incompétence, les détournements, les usurpations, les tentative d'extorsion, les risques sous-estimés ou inexpliqués,... profiteront au système, et donc il y aura pas que les escrocs qui pourront profiter, ainsi l'employé vissant convenablement le bon boulon sur le bon écrou au bon endroit dans la chaîne de montage pourra être très bien rétribué par celui qui profitera de ce qu'il a participé à créer, qui respecte l'environnement, qui ne coûte quasiment rien à l'utilisation et qui satisfait pleinement ses besoins lui permettant même de multiplier ses revenus en diminuant ses dépenses! Tout est lié, tout est équilibre, ou comme actuellement déséquilibre! Là on calcule en pertes, en investissements, en risques, selon des probabilités mathématiques, et lorsque ça foire, heureusement très souvent, certains échelons en tirent un bénéfice imprévu... Mais pour ce qui est des prévisions, les revenus sont toujours très très bas... Le système actuel pousse à l'uniformisation pour augmenter les revenus, diminuer les coûts, et ainsi augmenter les marges et profits, au détriment de choix des clients et des travailleurs... Nous sommes dans un monde sans choix, où l'argent permet de payer des choses pas terribles pour créer de la misère... Il faut tout retourner, et créer l'enthousiasme, provoquer des envies chez les clients, et offrir aux travailleurs de vons revenus, afin qu'ils paient énormément d'impôts...  Il ne faut pas chercher à limiter les dépeses en réduisant les prix et en augmentant les marges, il faut au contraire promouvoir la qualité et ainsi donner de l'espoir, et obliger chacun à trouver LA perfection, et ne tolérer aucun compromis! Evidemment ce n'est pas en bricolant un petit quelque-chose dans une société que l'on peut créer ceci, même au niveau d'un pays c'est utopiste, mais au niveau mondial, c'est EJFJ compatible! Nous ne pouvons réussir seuls, il faut la contribution de tous afin de contraindre les médiocres à l'excellence, dans leur domaine de prédilection, en les obligeant à abandonner les paperasseries inutiles et tout ce qui n'est pas de leurs capacitésé propres... Chacun doit trouver sa place dans ce monde, rien ne doit être imposé, pas même le chômage ou les prétendues aides sociales! Il faut rétablir les obligations (de réussite, d'optimisme, d'excellence, de perfectionnisme, ...) et supprimer le droit (à la médiocrité ambiante, à la bassesse d'esprit, à l'économie de pensée, aux simples "formalités administratives", aux gaspillages de "comme tout le monde", à l'autosatisfaction du minimum, ou de dire "qui ne peut, ne peut!"). Tout est possible, il faut le voiuloir, et ensemble, pas chacun séparément! Un vœu fait par une personne est un rêve, un vœu partagé par beaucoup est une volonté réaliste et réalisable. Tout est possible, tant que l'on a pas prouvé le contraire, regardez les évolutions technologiques que j'ai accomplies en ne me refusant aucun délire technologique en allant jusqu'à faire avancer les connaissances scientifiques pour permettre des réalisations et généralisations technologiques... L'avenir n'appartient à personne, il n'y a pas de précurseur, mais il n'y a que des retardataires... Regardez ce que disent les experts, sachant qu'aucun ne connait vraiment LA réalité, mais ils décèlent des éléments qui leur font penser ce qu'ils annoncent actuellement, moi au contraire, j'offre une alternative dont le potentiel est recunnu malgré tout le discrédit que je subis depuis ce que j'ai offert sans retour à l'industrie dans les autres domaines...

Je vais tenter de continuer à expliquer les solutions EJFJ qui sont absolument en désaccord avec le système actuel que vous subissez et que vous faites subir à tous, mais d'ici là vous pouvez demander par email des explications sur des faits concrets et précis et sur les mesures envisagées par EJFJ Coproration SSP pour éviter tout problème à venir relativement à ce domaine particulier... Merci pour votre intérêt.