L’enseignement de l’informatique pour les humanités et les sciences sociales

Lieu : CNAM

Organisation : SIF

Date : 230615

Programme de la journée avec supports de présentation :

http://www.societe-informatique-de-france.fr/enseignement/j-pedago/j-pedago-2015-programme/ 

Notes sur les interventions :

Informatique pour les humanités et les sciences sociales : aspects didactiques

Table ronde : quelle initiation à l’informatique en filières sciences humaines et sociales à l’université ?

Isabelle Tellier

Nathalie Denos

David Janiszek

Olivier Baudon

Humanités numériques

Serge Abiteboul, Panorama des humanités numériques

Aurélien Berra, Humanités classiques et numériques

→ Une définition des humanités numériques

Isabelle Tellier, Linguistique et numérique

Colin de le Higuera, Formation massive des éducateurs d’une initiation à l’informatique

Arshia Cont, Informatique et musique

Informatique pour les humanités et les sciences sociales : aspects didactiques

(PDF)

- Informatique en tant que telle

ou informatique / disciplines

Cf. enquête avec GLBaron sur perception par étudiants, rejet de l'informatique

C2i2e : pas une véritable formation à informatique.

Comment penser l'informatique dans d'autres disciplines, avec les informaticiens. Nécessité du dialogue.

Pédagogie : manière de faire. Didactique : par rapport aux contenus.

Choix sur la part de l'informatique sur les contenus.

Ex. de Wikipedia fonctionnement plutôt mal connu, web collaboratif, des données. Éclairage précieux de l'informatique. Partage des données, stats, etc.

Idem apport en architecture de l'info.

Ex. de licence en infocom.

Rapport avec des pratiques familières, mais non explicitées.

Mettre à distance ces pratiques pour construire un savoir informatique.

Résultat : des métaphores - planète, graphe, toile...

Réseaux, centré portail ou usager. Très peu d'éléments en réf. à l'infrastructure, présence surtout de l'ordinateur traditionnel.

Un dessin présente une vue centralisée sur un point imaginaire.

Le thème de la surveillance apparaît (yeux sur l'écran). Importance des interfaces.

Pas de prise en compte de l'algorithme (cf. concept d'enclosure algorithmique).

Travail sur le moteur de recherche, à partir de cas et d'hypothèses (ex. ordre des mots) pour essayer de comprendre son fonctionnement.

Approche pluridisciplinaire

Difficulté de dépasser les cultures disciplinaires, qui se révèlent alors fortement.

Ex. traitement de txt

Mais pas conscience du fonctionnement de ce qui est manipulé.

Ex. importance de la structure du texte. C'est plutôt abordé en termes de "trucs" plus que de compréhension.

Beaucoup de questions contemporaines impliquent une approche interdisciplinaire.

L'informatique est au coeur ce ces changements et il est nécessaire de trouver des langages communs.

Une cohérence de formation à construire.

Séance questions : une personne regrette l'absence de l'entrée culturelle ; l'informatique fait aussi partie d'une culture à enseigner à tous.

EB est d'accord sur cette entrée par la "culture informatique", comme chaînon manquant entre sciences et sciences humaines.

Autre question : avoir une approche plus ambitieuse, car l'informatique a aussi modifié en profondeur les démarches scientifiques en elles-mêmes (ex. en économie) et pas seulement sur l'entrée outils.

EB : toute discipline est en effet redéfinie aujourd'hui en termes informatiques.

Reste la place à accorder à cette entrée dans une logique de formation.

Autre question sur la place de la culture informatique dans l'accès à la citoyenneté, cf. protection des données, affaire Snowden...

Importance aussi d'apprendre à travailler ensemble avec des personnes d'autres cultures disciplinaires.

Importance d'une culture informatique solide pour les décideurs politiques, économiques, les journalistes, etc.


Table ronde : quelle initiation à l’informatique en filières sciences humaines et sociales à l’université ?

Isabelle Tellier

Professeur en traitement automatique des langues

Liens très forts entre informatique et sciences du langage (système de régles et usages).

Linguistique de corpus, analyse d'occurrences, etc.

Ensuite problématique de la construction des cours - tronc commun : former aux formats, aux métadonnées, au xml, manipulation de langages de requêtes.

Travail sur la modélisation, à partir des modèles linguistiques (qui se traduisent en langage informatique), le traitement des corpus.

Certains concepts nécessitent des compétences en mathématiques.

Dans le nouveau socle commun, l'informatique est l'un des langages à connaître pour comprendre le monde.


Nathalie Denos

Université Grenoble 2, Sciences humaines

Quelles compétences numériques transversales utiles pour apprendre, étudier, trouver un emploi, etc.

Gérer et traiter des données. Culture de la donnée.

Avoir une dimension quantitative dans ses productions.

Quelle formation, quelle place de l'informatique dans cette culture transversale.

Impliquée dans le pilotage du C2i, qui dépasse la simple entrée outil, même s'il va évoluer.

Socle en culture numérique pour être libre et responsable.

Important d'instaurer une distance critique avec les grandes plateformes et les algorithmes dominants.


David Janiszek

Université Paris Descartes, TALN, pédagogie par projet

Traitement automatique de la parole.

Changement avec le deep learning : très grands réseaux de neurones.

Wikipedia : "Le deep learning ( aussi appelé deep structured learning, hierarchical learning ou apprentissage profond[1]) est un ensemble de méthodes d'apprentissage automatique tentant de modéliser avec un haut niveau d’abstraction des données grâce à des architectures articulées de différentes transformations non linéaires."

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Deep_learning 

L'enseignement par des mathématiciens est un problème car cela en restreint l'accès et crée des blocages.

Tous les secteurs disciplinaires sont concernés par l'informatique mais il faut favoriser l'entrée humaniste pour dépasser le dualisme sciences/sciences humaines et soc.

L'informatique est bien une passerelle.

En philo., en histoire on peut aussi aborder l'informatique, lui donner du sens, donner des clés de compréhension.

Tous les métiers sont en train de changer, voire de disparaître et les formations n'évoluent pas aussi vite.

Autre entrée : les jeux sérieux, voire la robotique pour toucher un plus large public.

L'informatique fait partie de la culture générale pour accéder à la citoyenneté.

Faire passer les étudiants d'utilisateurs à concepteurs, sans en faire des développeurs.

Les jeunes qui veulent créer une société dans le numérique réalisent qu'ils ont de grosses lacunes en culture informatique, notamment pour dialoguer avec des informaticiens.

Echanges sur la façon dont est enseignée l'informatique dans le secondaire.


Olivier Baudon

Université Bordeaux, CHS

Objet de la présentation : Besoin d'aide pour améliorer le contenu de cette licence.

Licence multidisciplinaire.

Aucune discipline n'est favorisée.

Donner aux étudiants une culture informatique.

Par thèmes.

Place de l'informatique

Cours en ligne :

http://www.labri.fr/perso/zeitoun/ 

http://www.labri.fr/perso/casteran/IT1/ 

Voir aussi le travail en équipes mixtes de type format hackathon (défi sur une journée ou un w-e)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hackathon 


Humanités numériques


Serge Abiteboul, Panorama des humanités numériques

INRIA, Panorama des humanités numériques (et un mot sur le Bac HN préconisé par le Conseil national du numérique)

Info : sessions enregistrées en audio

PPT mis en ligne ensuite sur page des journées

Intro. sur les humanités num. (HN)

Cf. son travail au conseil national du numérique et idée du bac HN, surtout pour que cela bénéficie aux littéraires.

Les communs à toutes les sciences

Convergences : oui, mais qui va les déterminer ? Pas les informaticiens.

Aurélien Berra, Humanités classiques et numériques

Université Paris 10, Humanités classiques et numériques

L'informatique "dans" les sciences sociales plutôt que "pour".

Champ d'AB : études anciennes num.

Une communauté.

"Digital classics".

Un champ pionnier, interdisciplinaire. Projets de nature encyclopédique.

On y prend la pédagogie au sérieux.

Un terrain d'expérimentation. Mais qui émerge à peine.

Donner les moyens de l'utilisation critique des documents.

En quoi la discipline change ? Deux postes en maître de conf. HN en France cette année.

Master de Paris-Ouest Nanterre humanités classiques, HN : des compétences très hétérogènes chez les étudiants, des profils ouverts ou très conservateurs.

Partir de la pédagogie pour redéfinir le champ d'étude.

Blog carnet de recherche classiques et numériques

http://classnum.hypotheses.org 

Progresser vers une édition critique num. d'un texte grec ancien (n'existe pas encore).

Utilisation d'outils collaboratifs, de traitement des données, du logiciel biblio. Zotero.

Linked open data à l'échelle de l'Antiquité.

Thesaurus en ligne, mais privé et impossible de fouiller les données

http://stephanus.tlg.uci.edu 

Contrairement à Perseus, mais ce dernier est moins riche.

Nouveaux horizons ?

Pas dissocier les méthodes et les outils.

Ce serait déjà une révolution de placer un traitement statistique des corpus dans chaque thèse.

Projet open linked data

http://hestia.open.ac.uk/herodotus/basic.html 

Moretti, le distant reading

Pas totalement une nouveauté mais piste pour une nouvelle approche philologique

Franco Moretti, Distant reading via @aurelberra https://t.co/4aPOInL4tc 

Une définition des humanités numériques

Methodological commons de McCarty

http://www.mccarty.org.uk/essays/McCarty,%20Humanities%20computing.pdf 

A venir une revue francophone des HN pour poursuivre les échanges.

Les assoc. comme Humanistica permettent de garder une dimension francophone dans un milieu multilingue et interconnecté.

Prise en compte institutionnelle ?

- Très peu à l'Université, au CNRS.

- Et ces types de master sont pénalisés au profit du master MEEF pour ceux qui se dirigent vers l'enseignement.

Isabelle Tellier, Linguistique et numérique

Université Paris 3

Ouverture d'un cours HN.

Une soixantaine d'étudiants. Cours en amphi, pas de possibilité de travailler en salle équipée.

Ouverture/communication difficiles : HN ne parle pas à tout le monde...

Utilisation de https://books.google.com/ngrams  https://books.google.com/ngrams 

Wikipédia : "application linguistique proposée par Google, permettant d’observer l’évolution de la fréquence d’un ou de plusieurs mots ou groupe de mots à travers le temps."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ngram_Viewer 

A partir d'ex., type manuscrits de Proust

Une approche scientifique des SHS fondée sur les données.

Des enjeux de type big data, sécurité, implication commerciale.

Colin de le Higuera, Formation massive des éducateurs d’une initiation à l’informatique

Université Nantes, Class’Code

Attente sur la formation des animateurs pour le périscolaire, dont les mairies ont la charge et pour lesquels ils s'appuient le plus souvent sur les associations.

Manque d'enseignants formés, peu de compétences dans les ESPE.

Remarque perso. : Canopé dans les "associations" ??

Méthode Magic makers http://magicmakers.fr 

Union de tous les acteurs, pas seulement les informaticiens

Recherche de ressources ouvertes, difficulté avec les éditeurs

Enjeu de genre : problème lié à la place très faible des femmes dans le secteur du numérique

Historique : rappel des initiatives de https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Jacques_Arsac 


Arshia Cont, Informatique et musique

IRCAM

Musique et informatique, deux histoires intimement liées.

Lejaren Hiller

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lejaren_Hiller 

IRCAM

Penser simultanément la technique et la liberté créatrice.

Remarque @aurelberra : Cf. MEI http://music-encoding.org 

A l'image du TEI https://en.m.wikipedia.org/wiki/Text_Encoding_Initiative