.

Le mot et l'idée, X, §§3-5LA SANTÉ

.

DateEtymologieDéfinitions et/ou remarquesImagesExemplesCorrections -MJ

.

§3

.

1728de 'dent'le dentisteUn médecin qui soigne les dents. -MJCe dentiste n'a pas l'air très sérieux ! -MJ

.

fin XIIe siècledu latin populaire 'traucum', probablement d'origine préceltiquele trou

.

fin XIIIe siècledu latin 'profundus'profondloin de la surface CELa vesicule biliaire est plus profonde que le foie. CEOn dirait plutôt que la vésicule biliaire ['gall bladder'] se trouve derrière le foie et sur sa face inférieure... comme elle n'est pas *dans* le foie, on n'utiliserait pas le mot 'profond'.

.

XIIe siècled'origine controversée, probablement du latin 'somniare' (rêver)soignervoir un patient et se donner un diagnostic. YJL'enfant a crié pendant le docteur a essayé lui soigner. C'est dommage! YJ...et donner...

...pendant que le docteur essayait de le soigner.

.

début XIIe siècledu latin 'eradicare'arracher comme enlever ou tirer CEElle arraches le dent. CEElle arrache...

...la dent.

.

avant 1650 dans ce sensde 'connaître'avoir sa connaissanceon peut la capacité répondre. YJJ'aurais peur que si je n'ai pas ma connaissance. YJMeilleure définition : être conscient, ne pas être inconscient.

J'aurais peur de ne pas avoir ma connaissance.

.

fin XIe siècledu latin classique 'dolor'la douleurune sensation physique mal SKMa douleur est pire que jamais! SKUne mauvaise sensation...

Généralement la douleur est aigue... elle est plus sévère qu'un simple malaise.

.

avant 1650 dans ce sensde 'connaître'perdre connaissanceS'évanouir -SMLa salle etait tres chaude et la fille a perdu connaissance. -SM

.

1743 dans ce sensde 'gripper', du francique 'grîpan' (saisir)la grippeune maladie mauvaise HDJToute ma famille a eu la grippe il y a quatre Noëls. HDJ

.

XIIe sièclede 're-' et 'épandre'se répandrediffuser une grippe aux autres personnes. YJMa pensée de cette semaine: Arrête se répandre ta grippe avec tout le monde sur le campus, j'ai besoin de chanter! YJÇa, c'est 'répandre'.

'Se répandre', c'est 'to spread' quand le sujet est une chose. 'The news is spreading' = 'La nouvelle se répand.' 'The disease spread to other cities' = 'La maladie s'est répandue à d'autres villes.' Mais si le sujet est une personne, on utilise 'répandre'. 'She spread the flu by coughing' = 'Elle répandait la grippe en toussant.'

.

.

§4

.

1355, mais il prend son sens moderne seulement au XIXe siècledu latin 'officina' (atelier, fabrique), dérivé de 'opus' (travail) et 'facere' (faire)une usineoù on produit les épuipements médicale. YJDans une usine il y a toujours des réglements stricts. YJUsine' est plus général: c'est un établissement de grande industrie destiné à la fabrication des produits.

.

1509de 'infirme' (malade)une infirmerieoù on reste quand on est malade HDJLe petit garçon est allé à l'infirmerie quand il avait un mal de tête. HDJ

.

1398de 'infirme' (malade)un infirmierun homme qui aider le médecin -SM"Appelez l'infirmier! J'ai besoin mon diner." -SM...qui aide...

...besoin de mon dîner.

.

1765de 'infirme' (malade)une infirmièreune femme qui travaille à l’hôpital; elle assiste les docteurs et s’occupe des patients. ~LKSMon amie étudie être infirmière à PLU. ~LKSMon amie fait des études d'infirmière à PLU.

.

1671 dans le sens modernedu latin 'hospitalis', de 'hospes' (hôte)un hôpitalun endroit où on peut reçevoir le traitement médical, par exemple avoir la chirurgie ou être en réanimation. ~LKSQuand j’étais jeune, j’allais souvent à l’hôpital pour les enfants à Seattle. ~LKS...recevoir des traitements médicaux...

.

1112du latin 'religiosus'la religieuseune femme qui a juré de vivre une vie religieuse HDJLes religieuses vivent dans un couvent. HDJ

.

1180 dans ce sensdu latin classique 'vigilare' (être éveillé)veillerne pas dormir -SMHeir soir, j'ai veillé parce que j'ai un examen aujourd'hui. -SM

.

1560 ; pendant longtemps la chirurgie était dénigrée par l'Eglise comme contraire à la volonté de Dieu (elle était formellement condamnée en 1163 par le concile de Tours).de 'cirurgie' (1175), du latin 'chirugia', emprunt au grec 'kheirourgia, de 'kheir' (main) et 'ergon' (travail)la chirurgiecouper dans une personne pour réparer ou enlever, après recoudre la peau et les muscles.~LKSJ’ai eu de la chirurgie quand mes dents de sagesse se sont removés. ~LKS...en recousant la peau et les muscles après...

...se sont enlevées.

.

1728d'abord 'cirurgien' (1172)le chirugienun docteur qui fait de la chirurgie.~LKSLe chirugien a fait une opération depuis 5 heures. ~LKS...pendant cinq heures.

.

1314 dans le sens chirurgicaldu latin 'operatio, -onis'une opérationfaire du chirurgie - HTQuelque fois, les maladies graves et les blessures sérieuses ont besoin d'une opération. - HT...de la chirurgie...

.

XIIIe siècledu latin 'extraordinarius' (qui sort de l'ordre)extraordinairespécial et ne pas normale. YJLe corps a des capacité extraordinaire. C'est une usine uniquement....extraordinaires.

??

.

début XIIe siècledu latin 'aer'l'airUn mélange d’oxygène, de nitrogène, et des autres fumées dans l’atmosphère - HTSans l'air, on ne peut pas vivre. - HTSans air...

.

1080du latin populaire 'soliculus', dérivé du latin classique 'sol, solis'le soleilla lumière et la chaleur de notre étoile - HTJ'adore dormir dans un rayon de soleil. - HT

.

1575emprunté par Ambroise Paré (1510-1590) au grec 'to hugieinon' (santé)l'hygiènela santé en general CELa bonne hygiene est bien pour ta sante. CENon pas la santé, mais les pratiques qui servent à maintenir la santé.

.

1314du latin 'medicamentum' (remède, drogue)le médicamentune pilule ou une liquide qui guérit les maladies SKPrenez vos médicaments! SK...un liquide...

.

1464 ; mais 1873 dans le sens médicalde l'ancien sens de 'cacher' (presser) ; ce mot n'est plus senti par les Français comme lié au verbele cachetune pilule SKJe ne peux pas avaler des cachets. SK

.

1624du grec 'thermos' (chaud) et '-mètre', du grec 'metron' (mesure)le thermomètre médicalun instrument qui prend la température SKDonnez-moi le thermomètre médical; je pense que j'ai une fièvre. SK...que j'ai de la fièvre.

.

.

§5

.

1190ce mot était d'abord un adjectif en ancien français ; substantif depuis le XIIIe siècle, il n'a plus que cet emploi maintenantle vieillard / la vieillardeOn qui a beaucoup d'annees -SMEn "La guerre de Troie n'aura pas lieu", deux vieillards appellent a Helene. -SMDans 'La guerre de Troie...' ...

...appellent Hélène.

.

1120du latin 'testamentum', de 'testare' (témoigner)le testamentdes instructions écrites pour quand quelqu'un meurt
HDJ
Le testament a dit que le grand-fils a reçu la voiture du vieil homme. HDJ...pour la disposition des biens après la mort de quelqu'un...

...le petit-fils recevrait...

.

1175emprunté du latin chrétien 'aeternalis' (qui hors du temps, sans commencement ni fin)éternelne jamais venir à une fin HDJL'amour est éternelle. HDJ...éternel.

.

XIIIe siècleune variante régionale (de Champagne) de 'guarir' (vers 1050), issu du francique 'wargan' (défendre, protéger).guérirde fixer une maladie HDJJ'espère que le cancer sera guéri un jour. HDJFixer' est un faux ami : dites plutôt 'réparer ou surmonter une maladie'

.

1080de l'ancien français 'a chief' (à bout), ou 'chief' ou 'chef' (tête) a le sens de bout ou extrémitéacheverfinir. YJAprès de ce semestre j'acheve ma diplome en le chante. YJAprès ce semestre j'aurai achevé mon diplôme universitaire avec une spécialisation en musique (le chant).

.

881du latin 'mortem', accusatif de 'mors'la mortQuand on ne vit plus CEJe crains la mort. CE

.

fin Xe siècledu latin 'mortuus', contracté en 'mortus', participe passé de 'mori (mourir)le mort (la morte)on qui a mort -SMQuelques gens pensent qu'ils peuvent parler avec les morts. -SMCelui qui est mort.

Mieux : 'Il y a des gens qui pensent...

.

1190du grec 'koimêtêrion' (lieu où l'on dort)le cimetièreun endroit où les personnes mortes sont enterrées. ~LKSUn cimetière devrait être calme et tranquille. ~LKS

.

1080de 'en-' et 'terre'enterrermettre quelque chose dans la terre et la couvrir. ~LKSQuand mon chat Milo est mort, je l’ai enterré sous un arbre. ~LKS

.

1120emprunté avec francisation d'après 'poser' au latin 'deponere' (mettre à terre)déposerjeter les choses qu'on n'a pas encore. YJJ'ai déposé des vieux feuilles quand j'ai organise ma chambre. YJDéposer' veut dire généralement 'poser ce qu'on porte' et spécifiquement 'mettre dans un endroit sûr'

.

XVIe siècledu latin 'cadere' (tomber)le cadavreLe corps d'une personne qui est mort qu'on utlise pour la science. CEL'etudiants en biologie dissequent les cadavres. CE...morte, qu'on utilise parfois pour la science.

Les étudiants... dissèquent des cadavres.

.

1130du latin ecclésiastique 'tumba', du grec 'tumbos' (tumulus funéraire)la tombel'espace dans la terre où le mort habite dans un cimetière - HTNormalement, passer du temps à une tombe n'est pas agréable. - HTHabiter' n'est pas le meilleur verbe, puisqu'il implique un être vivant.

.

1135de 'durer'la duréeune periode de temps -SMIl n'etait pas content pour la duree du lycee. -SM

.

1119du latin ecclésiastique 'septimana' (espace de sept jours)la semaineune durée de sept jours - HTSouvent, la semaine est trop longue. - HT

.

1160de 'enterrer'l'enterrementquand on met le corps dans la terre. CEL'enterrement etait a onze heure. CE...onze heures.

.

980du latin 'dolus' (douleur)le deuilune durée de la tristesse et des mémoires de quelqu'un qui est mort - HTJe n'aime pas porter le deuil et la tristesse. - HT